icon 0
icon Recharger
rightIcon
icon un livre d'histoire
rightIcon
icon Déconnexion
rightIcon
icon Télécharger l'appli
rightIcon
Chapitre 47
No.47
Nombre de mots : 1652    |    Mis à jour : 30/12/2021

Les derniers achats, destinés cette fois à Mircea, furent plus sages, mais aussi plus romantiques, un chemisier victorien blanc à jabot et une large jupe noire assortis. Mircea fit présent à Damien d’une redingote gothique victorienne grise à boutons argentés et d’un pantalon noir. S’ils revenaient demain, ils seraient appariés en style fin dix-neuvième siècle.

Au moment de quitter l’échoppe, Damien voulut offrir un collier en forme de chauve-souris à Mircea qui refusa. Alors que Damien insistait, elle lui chuchota :

— Si tu y tiens tellement prend plutôt un dragon… Ce sera une référence à père… Dracul signifie Dragon dans sa langue natale.

Après les boutiques vint le moment des échanges littéraires et des conversations avec le public. Ce dernier semblait plus intéressé par les vampires traditionnels se nourrissant d’hémoglobine à même les humains qu’aux héros des sagas d’outre-Atlantique. La tendance lourde dans le monde anglo-saxon était de faire des vampires des êtres sympathiques en les privant de leur essence même ; être des prédateurs se sustentant des humains. Chez les uns, le mode alimentaire tournait autour de sang artificiel et synthétique, chez les autres, les « bons » vampires survivaient grâce à un approvisionnement via des banques de sang. Lorsque les Basarab en parlaient entre eux, ils arrivaient à la conclusion que c’était trop facile et irréaliste.

Trop facile, car il est plus simple de créer l’empathie des lecteurs pour une espèce un peu étrangère à la leur en en retirant

Relevé de compte

Bonus à réclamer dans l'application

Ouvrir