icon 0
icon Recharger
rightIcon
icon un livre d'histoire
rightIcon
icon Déconnexion
rightIcon
icon Télécharger l'appli
rightIcon
Chapitre 12
No.12
Nombre de mots : 1237    |    Mis à jour : 30/12/2021

Chapitre 3Devine qui vient dîner ce soir17

Les minutes s’égrenèrent, angoissantes par le sentiment qu’elles donnaient d’une attente qui n’en finissait point. Les étoiles poursuivaient leur sempiternelle course au firmament, indifférentes au passage éphémère des humains sur la terre. Les chauves-souris jaillissant des cryptes et clochers pourchassaient les essaims de moustiques en un rituel renouvelé chaque nuit. Les rapaces nocturnes lançaient leur sarabande, guettant la proie qui les nourrirait cette nuit encore. Dans le lointain, le ressac des eaux de la méditerranée éternelle générait un reposant écho sonore. Et, pour une fois, le cœur de Mircea battait la chamade.

Il se montra enfin, sifflotant, les mains dans les poches, la brise se jouant de sa tignasse rebelle.

Le cœur de la jeune fille s’affola davantage encore pour autant que cela soit possible. Pourquoi donc ? Ils se connaissaient à peine. Elle se força donc à feindre l’indifférence et à étouffer ses tendres pensements18. Quand Damon la vit, il accéléra l’allure, comme si, pour lui aussi, chaque mètre les séparant l’un de l’autre était un mètre de trop.

Ils se sourirent… sans plus. Ce ne devait être qu’un rendez-vous anodin. Chacun des deux se demandant intérieurement s’il souhaitait que leur relation demeure en l’état ou prenne une direction plus aventureuse.

Aucun des deux n’osant avouer à l’autre son état fébrile ou exprimer ses sentiments émergents. Seul un silence pesant flotta entre les deux êtres pendant un bref segment de l’éternité. Aucun des deux ne désirait rompre cette magie en suspension. Une multitude d’anges passa.

Damien trouvant ce mutisme trop oppressant pour le maintenir plus outre osa en premier :

— Wôw… Tu es splendide à la lumière de la lune et des étoiles. C’est comme si la nuit avait été créée à la seule fin de te faire rayonner.

— Mille grâces vous soient rendues, messire Damon. J’ai moult plaisir à ouïr vos gracieuses et courtoises paroles.

— J’y pense à présent, quel idiot je fais. J’aurais dû amener un lecteur MP3 pour te faire écouter la musique que j’aime. Cela te plairait-il ?

— Je ne sais ce qu’est un lecteur MP3, mais oui ça me plairait d’écouter de la musique avec vous messire. Faites donc héler ménestrels et troubadours et que leurs complaintes poétiques illuminent nos nuits.

— Ah ouais, désolé… Faudrait vraiment que je révise mes cours d’Histoire. Encore que c’est assez évident qu’il n’y avait pas ce type de matériel au quinzième siècle. Je me sens un peu nase.

— Damien…

Relevé de compte

Bonus à réclamer dans l'application

Ouvrir