icon 0
icon Recharger
rightIcon
icon Historique
rightIcon
icon Déconnexion
rightIcon
icon Télécharger l'appli
rightIcon
La sauvagerie des anges

La sauvagerie des anges

promotion

5.0
avis
124
Vues
33
Chapitres

Victime de la cruauté de sa mère au quotidien, Ève se crée un alter ego imaginaire, Camille, pour se préserver de la folie de sa génitrice bipolaire. Cependant, plus qu’un pansement, Camille se révèle un double inquiétant et dangereux. Ève est alors confrontée à sa mémoire fracturée et à son inaptitude à vivre. Réussira-t-elle à sortir de ce tourbillon d’émotions qui l’empêche de distinguer le vrai de l’irréel ? À PROPOS DE L’AUTEURE Stéphanie Saliège est écrivain, pianiste et infirmière en psychiatrie. Dans son parcours personnel et professionnel, l’étrange cohabitation entre la violence et la poésie de l’être humain l’a toujours fascinée. La sauvagerie des anges est son second roman.

Chapitre 1 No.1

En chassant l’homme du Paradis, Dieu lui a révélé sa nature immonde et le dégoût.

L’insoutenable légèreté de l’être,

Milan Kundera

Préface

Stéphanie ou la tailleuse de diamants

Je lis depuis longtemps les écrits de l’auteure Stéphanie Saliège, et de roman en roman, je n’ai jamais eu la moindre déception. Auparavant, j’avais eu même la chance de l’entendre me lire des extraits de son travail, que ce soit chez moi, où elle venait travailler par période, ou bien chez elle, au fin fond de la campagne, vers les Vosges.

Que dire d’elle ? Qu’il faut absolument la lire !

Quoi d’autre ? Qu’elle écrit avec une infinie minutie, ses phrases sont des diamants taillés. Elle a le sens du détail, l’obsession du détail, devrais-je dire. On a droit à des descriptions ciselées de ses personnages : depuis les sous-vêtements jusqu’à l’évocation du parfum, en passant par les robes, les chaussures, le chapeau, le regard, la mine, et surtout on a droit à une dissection psychologique, si j’ose dire, de tous ses personnages. Personne n’y échappe, pas même la narratrice dont on est en droit de se demander si, plutôt que son double, Camille, elle est la plus réelle, étant donné que c’est elle qui semble avoir la meilleure prise sur la réalité. C’est que tout est mouvant dans cette histoire, autant dire qu’il y aura autant de lectures que de lecteurs.

Dans toutes ses pages, il y a toujours des meurtres, ou plutôt des envies de meurtres, sans que l’on sache toujours distinguer ce qui relève du fantasme ou de la réalité, la nôtre, pas la sienne…

La vie qu’elle décrit est un peu à la Bergman : des hommes et des femmes aisés, ou l’ayant été, voire aristocratiques ou se l’imaginant. Pourtant, tous semblent vivre dans le confort matériel : leçons de piano, restaurant chic, habits de luxe, etc. Cependant, tous pataugent dans le malheur à cause de souvenirs des traumatismes de l’enfance. Peut-être, allez savoir… En tout cas, sachez que l’auteure a une solide expérience professionnelle dans les lieux d’enfermement psychiatrique.

Néanmoins, un tel métier ne suffit pas à aiguiser le regard, il faut aussi le talent, et surtout la passion de l’écriture…

Mustapha Kharmoudi, écrivain

Besançon, le 2 septembre 2022

Continuer

Inspirés de vos vus

Autres livres par promotion

Voir plus
Chapitres
Lire maintenant
Télécharger le livre