icon 0
icon Recharger
rightIcon
icon un livre d'histoire
rightIcon
icon Déconnexion
rightIcon
icon Télécharger l'appli
rightIcon
Chapitre 2
Évanouie à la vue du sang.
Nombre de mots : 1474    |    Mis à jour : 26/03/2020

« Angela Si, tu n'as pas besoin de... » Rafael a parlé doucement.

« Ne t'inquiète pas, Rafael Rong. Laisse-moi te protéger! » Héroïquement, Angela Si avait presque envie de se tapoter la poitrine pour lui assurer qu'elle pouvait le protéger.

« ... » Rafael Rong était sans voix.

Les trois garçons étaient en colère et n'ont pas dit un mot. Poussant Angela Si de côté, ils se sont mis à frapper Rafael Rong.

Rafael Rong a été frappé directement au visage. Voyant ce qu'ils avaient fait, Angela s'est précipitée pour l'aider.

Après avoir abattu froidement les trois garçons, elle les a forcés à s'agenouiller. « Tu es Angela Si... S'il te plaît, aie pitié de nous! »

Angela Si a demandé : « À quel département appartenez-vous? », alors qu'elle s'époussetait les mains.

Le garçon nommé Justo a immédiatement répondu : « À l'école de pharmacie clinique voisine. »

« Viendrez-vous encore nous chercher des noises ici? »

« Non, non nous ne le ferons absolument pas! » Étonnés, les trois garçons ont fait la concession. Ils ne s'attendaient pas à ce qu'une petite fille soit experte en taekwondo, ni même à ce qu'elle pourrait abattre trois grands gaillards en seulement quelques coups.

« J'espère que vous tiendrez parole! Je vous frapperai si je vous revois à l'université! » Menaçante, Angela Si a secoué son poing. Les trois garçons se sont enfuis à toutes jambes.

Sous le grand arbre, il ne restait plus qu'un garçon et une fille. Angela a demandé en rougissant : « Rafael... Rafael Rong, tu vas bien? As-tu besoin d'aller à l'infirmerie? »

Se frottant la lèvre douloureuse, Rafael Rong a secoué la tête. « Je vais bien. Merci, Angela Si! »

« Ça ne fait rien! »

Ils se sont tus et l'atmosphère est devenue un peu gênante. Heureusement, Nancy Dong est arrivée et a mis fin à la gêne entre eux.

« Tout va bien Angela? N'es-tu pas blessée? Ton frère t'a définitivement interdit de te battre, non? », a demandé anxieusement Nancy Dong.

« Je vais bien, ces trois garçons sont vraiment nuls! », a répondu Angela Si, désinvolte. Puis, une idée lui a traversé l'esprit, et elle a demandé à Rafael qui était toujours là : « Rafael, allons à l'infirmerie! »

Le coin de sa lèvre était blessé. Le cœur d'Angela s'est un peu serré à cette vue.

Cette fois, Rafael ne pouvait pas refuser et il s'est rendu à l'infirmerie avec Angela.

« Rafael, tu seras bientôt un diplômé! Comptes-tu passer l'examen d'admission pour les études supérieures ou vas-tu faire ton internat? », a demandé Angela en cours de route.

« J'ai l'intention de faire un internat. Mes parents ont déjà demandé un poste pour moi à l'hôpital Yao. », Rafael semblait très fier en évoquant ce fait.

L'hôpital Yao était géré par la famille Gu. C'était aussi le plus grand et le meilleur hôpital de la ville J. Nombreux étaient ceux qui avaient étudié au point de se surmener juste pour essayer d'y être acceptés. On y retrouvait de nombreux professionnels, des chercheurs et des doctorats en médecine. Cependant, même avec un diplôme professionnel et universitaire, il n'était pas facile d'être recruté à l'hôpital Yao.

Angela avait bien sûr déjà entendu parler de l'hôpital Yao. Durant ses trois ans des études à l'université Shine Empire, elle y était déjà allée.

« Que vas-tu y faire? », lui a demandé Angela.

Dans le noir, Rafael avait l'air un peu bizarre et a finalement dit à Angela : « J'irai d'abord au département de pharmacie. Ensuite, si ça va, j'irai à l'Institut de recherche et développement. »

L'Institut de recherche et développement était bel et bien la spécialité qui lui convenait. Mais en fait, Angela était un peu déçue de Rafael, car elle avait toujours pensé qu'il se préparerait à l'examen des études supérieures au lieu d'être si pressé d'aller travailler.

Angela Si et Nancy Dong ont accompagné Rafael Rong pour récupérer ses médicaments. Sur le chemin du retour, ils sont passés devant le dortoir des filles et ont vu Sonia Zhang, parfaitement habillée.

Le visage de Sonia, auparavant timide, a soudainement changé quand elle a vu Angela et Rafael se rentrer ensemble.

Bien sûr, Angela a également vu Sonia, et pour que Sonia ne la dérange plus, Angela devait la présenter à Rafael. « Laisse-moi te présenter une autre de mes camarades de classe ».

« Génial! », a acquiescé Rafael. Pour lui, un n

ouveau contact signifiait une nouvelle opportunité.

Ils se sont dirigés vers Sonia. « Rafael, voici notre amie Sonia Zhang, la plus belle fille de la classe. Sonia, je pense que tu as déjà entendu parler de lui! », a dit Angela à Rafael avant que Sonia ne puisse parler un mot.

Sonia, qui avait été furieuse, s'est calmée dès qu'elle a entendu les paroles d'Angela.

Réalisant que Rafael la regardait, Sonia a immédiatement arboré un sourire timide. « Rafael, l'Adonis de notre université. J'ai beaucoup entendu parler de toi! »

Rafael a regardé Sonia et a souri. « Ravi de faire ta connaissance, Sonia! » D'excitation, les trois filles autour de lui se couvraient la bouche en voyant son sourire. Rafael était digne du titre d'Adonis de l'université. Il était vraiment beau!

Conscient de l'effet qu'il faisait aux trois filles, Rafael était content, et leur a dit poliment : « Les filles, il est tard, je dois rentrer chez moi maintenant. »

« Oui bien sûr. Au revoir, Rafael! » Angela était la première à se dégager de ses pensées et a dit au revoir à Rafael.

Rafael a jeté un coup d'œil aux autres filles qui ne se sont toujours pas remises du choc puis, satisfait, a quitté le dortoir des filles.

Dès qu'Angela est retournée dans le dortoir, elle a appelé Gonzalo Si : « Gonzalo, as-tu des amis à l'hôpital Yao? »

« Y a-t-il un problème? » Gonzalo s'est préparé pour une chirurgie et était sur le point d'entrer dans la salle d'opération.

Se souvenant du sourire de Rafael, Angela a rougi en se mordillant la lèvre inférieure. « Non. Je veux juste y faire mon internat au cours de ma dernière année. »

« Internat? Angela, tu tiens à être grondée par papa? Il n'en est pas question. Oublie ça et prépare-toi pour ton examen d'admission pour les études supérieures! » Gonzalo était très sérieux en grondant sa sœur.

Angela a pincé les lèvres. « Pourquoi devrais-je faire des études supérieures? Ce ne sont que des connaissances théoriques de toute façon. Les gens comme moi devraient faire de la recherche et du développement pharmaceutique, tout ce que ça nécessite, c'est d'être doué! ». En fait, elle n'avait pas gâché cette expérience exprès, mais tout ce qu'elle avait en tête était... la façon dont Rafael jouait au basket.

Absolument adorable! Fascinant!

Gonzalo n'a rien trouvé à lui répondre. « D'accord, mettons ça de côté. Que vas-tu y faire? Souhaites-tu aller au département de pharmacie pour faire des bagatelles? »

« ... Cela me conviendrait bien assez! »

Le lendemain, quand Gonzalo avait une réponse, il lui a dit que le personnel de la pharmacie était complet et qu'aucune place ne se libérerait pendant les trois mois suivants.

Angela a serré les dents. Pour Rafael, elle était prête à tout! « D'accord, quel autre département a besoin encore de pesonne? », a-t-elle demandé, étant donné que la première chose était d'y entrer.

« Tous les départements ont besoin d'infirmières! »

« ... » Angela restait muette.

Gonzalo devinait que sa sœur n'irait jamais là-bas, pour une raison ridicule : Angela, une étudiante en médecine, née dans une famille de médecins, s'évanouirait à la vue du sang!

En tant qu'infirmière, le sang et les aiguilles étaient des choses qu'elle verrait en permanence!

Deux mois plus tard.

Prenant une profonde inspiration, Angela a enfilé son uniforme d'infirmière propre et soigné, et pour la première fois s'est dirigé vers l'étage où se trouvait l'aile VIP.

Grâce à Gonzalo, elle a été admise à l'hôpital Yao pour travailler à l'aile VIP en tant qu'infirmière!

C'était une tâche assez bonne qui l'empêcher de traiter les gens grossiers.

Il n'y avait que dix chambres VIP dans le service d'hospitalisation. Les patients ici avaient soit de l'argent, soit du pouvoir.

Nancy est également entrée avec elle!

Également vêtue d'un uniforme d'infirmière, Nancy qui se tenait à côté d'elle, et lui a pris le bras. Son visage était souriant et elle parlait avec douceur. « Angela, que je suis heureuse d'être avec toi! »

Angela a caressé joyeusement le visage de Nancy : « Chérie, tu ne peux visiblement pas vivre sans moi! »

Ajustant ses lunettes, Nancy a regardé Angela d'un air sérieux : « C'est vrai! Ne me quitte pas, Angela! »

"Oh ma chérie, je ne le ferai jamais. Allons chercher l'infirmière en chef! »

« Allons-y! »

Bonus à réclamer dans l'application

Ouvrir