icon 0
icon Recharger
rightIcon
icon un livre d'histoire
rightIcon
icon Déconnexion
rightIcon
icon Télécharger l'appli
rightIcon
Chapitre 219
Ángela, tu es la femme de qui
Nombre de mots : 1604    |    Mis à jour : 03/04/2021

Álvaro a serré les dents quand il a vu la porte fermée. Il a enfin compris pourquoi cette femme avait été si active cette nuit-là.

Elle s'est échappée intentionnellement quelques instants avant qu'il ne fasse son prochain mouvement.

« Bien joué Ángela, alors tu sais déjà comment me tromper! », se disait Álvaro.

En colère, il a frappé à la porte et a dit d'une voix rauque : « Sors maintenant et j'oublierai ce que tu m'as fait. »

Elle était la seule personne au monde qui pouvait jouer avec ses émotions.

« Pas question! Tu m'as intimidée ce soir! Je ne sortirai pas! Je te laisserai brûler de désir! Hé! » Ángela s'est penchée vers la porte et, tout en secouant joyeusement la tête, elle a touché la bague en diamant sur son doigt.

Même s'il avait tort, il a même eu le courage de l'intimider et de ne pas la laisser se fâcher contre lui.

Ángela n'était pas du genre à admettre la défaite si facilement.

Des gouttes de sueur ont coulé sur le front d'Álvaro. Il a appuyé son poing contre la porte en lui rappelant : « Ángela, tu dois savoir que tu ne pourras pas te cacher de moi pour toujours. Tôt ou tard, tu tomberas entre mes mains. »

... Elle voulait pleurer. Elle savait qu'il avait raison sur le fait qu'elle ne pouvait pas se cacher de lui pour toujours. Elle sanglotait et s'est sentie impuissante.

Mais ensuite, elle a dit : « Tu devra

Relevé de compte

Bonus à réclamer dans l'application

Ouvrir