icon 0
icon Recharger
rightIcon
icon Historique
rightIcon
icon Déconnexion
rightIcon
icon Télécharger l'appli
rightIcon

NANDITÉ

Les livres d'NANDITÉ(16)

NEW CHRONIQUE : UN NANDITE VICTIME DE SON PASSE

NEW CHRONIQUE : UN NANDITE VICTIME DE SON PASSE

Horreur
5.0
Salam les amis (es) c’est avec un grand plaisir que je vous retrouve à nouveau… j’ai vu les messages, mdrrrr et croyez-moi c’est avec sourire que je les lisais… « nandité à quand la nouvelle chronique »… « nandité nous t’attendons toujours na gaw »… « nandité ya takh mey oubi sama boiite »… « nandité khana guel yi danioula bayi » etc… vraiment vous êtes gentils mais comme je le dis rek nio far mane ak yéne. Cette fois-ci je lance ‘’chronique d’un nandité victime de son passé » Je vais profiter de cette chro pour écrire mes expériences afta ma relation avec ses 2 copines. Mais c’est du passé nak cause j’ai grandi depuis longtemps, j’ai des rêves à réaliser d’ailleurs amna you diota soti et des objectifs à atteindre lool… Permettez-moi aussi de vous dire que suis pas un cœur à prendre parce que maintenant je me suis casé kxkxkxkx restons dans le cadre de la chronique rek loool. Bon je continue mon histoire avec Binette bonne lecture…. Rappel : Binette c’est la cousine de Bijou qui m’avait demandé de lui donner du temps pour qu’elle réfléchisse sur ma proposition… Rire moy ki ma dokhanone rek mdrrr suis niak diom j’sais mais loubakh nieupa ko beug nan. 1ère Partie : A la Conquête de Binette Afta ma séparation avec mes copines, j’avais pris du recul en attendant la réponse de Binette… Des mois ont passé avant que je renoue le contact avec Binette. Peut être vous direz « nékété nandité dina tokk ay mois sans être avec une fille » je vous réponds toujours par la positive ‘’oh k wi ‘’ je l’ai fait histoire de faire le vide en moi parce que je tenais vraiment à changer loool. Un samedi soir je décide d’appeler Binette au tel histoire de réveiller cette flamme qui dormait en moi. Sans hésiter je compose le 77…6…4..6… Nandité : Hello, ma belle cmt tu vas ça fait un bail… Binette : Hey ça va tw t’a raison ça fait longtemps que je n’ai pas eu de tes nouvelles qu’est ce qui s’est passé ? Nandité : Nan rien j’ai préféré faire le vide autour de moi pour me consacrer rien qu’à toi parce que je tiens trop à toi (mdrrrr waw faut que ma saupp pour mou gueume ma lool) Binette : Qu’est ce que ça veut dire faire le vide ??? Nandité : J’voulais rompre d’abord avec mes copines pour te donner le champ libre et j’pense que mes efforts serviront à quelque chose. Binette : Pourquoi t’a fait ça ??? Qu’est ce qui te dit que je veux être avec toi ??? Nandité : Même si tu ne sortiras pas avec moi tu sauras au moins que je tiens à toi et que je suis prêt à prendre tous les risques pour que tu sois à moi… « bilay ma meune soss mane laniou bayi katt mey saubeul fiii ». Binette : Suis vraiment dsl de te decevoir mais je ne pense pas qu’on pourra être ensemble parce que y’a de nombreuses obstacles qui se dressent sur nos chemins. Oh putain !!! Mon cresh me joue un mauvais tour il signale… faut que ma soubeul gueume lo ko k sama batterie se décharge waaaw histoire de ne pas paraître ridicule lool. Nandité : Bon, j’dois te laisser pour recharger mon phone la batterie se signale mais est ce qu’on peut se voir today vers les 20h si possible… Binette : Aujourd’hui naaan dsl c’est samedi et mon mec doit passer dsl peut être demain d’ailleurs il m’appelle en bas excuse bye… Oups !!!! Mais ki def namako dééé moi nandité appelé une fille et elle me raccroche au profit d’un autre mec ça craint. Elle a touché mon orgueil je remuerai ciel et terre pour l’avoir et elle regrettera ce geste. Je me fais cette promesse. Ma gueume yalla rek raccroché khamni magg bou amoul khalé nga, khalé bou am magg leu. 45mn après avoir raccroché je reçois un sms de Binette… Binette : « permets-moi 2 te dire k s8 contente d’avwr reçu tn appel parsk j’avoue k u m’a manké mêm si nos sentiments ne st po les mêm sache k jtm et taprécie bien dsl k tn amr ne sois po réciprok » Wayéne ki limouma naral nak naaaan dafey yomb torop j’refuse ki faut k ma am ko la défaite je ne connais pas et je ne veux pas en connaitre pour lane pfffffff. Comme k je n’avais pas de cresh et k deuk bi dafa deugueur ma def bou yomb bi rek manane *77*500# mdrrr sama mokk nandité yi kham ngène li loumouy signif Nandité : « tt le plaisir é pr mw mé j’auré aimé k tu sois à mw, mêm si tu refuz tjrs mn amr sach k j’n reonceré po si facilema à tw » Binette : ça m flatte 2 savwr k u tien à mw mé ne perd po tn tps, j n ve po t fair souffrir parsk t’a po d chance vk mw excuz d’êtr direct vk tw. Nandité : stp n di po ça laisse mw t’aimé ce k j’resens pr tw suffira pr compensé 7 mank d’amr envers mw pr le moma laiss mw t’aimé et u verra Binette : Nan je n ve po tenté parsk ça risk 2 créé dé tension entre ma zine et mw stp bab’s comprend moi et trouve tw 1e otr meuf elles st nombreuz et belles Nandité : J n vois po de la beauté des autres c tw k j’ve et stp essaie de passé dmin parsk tt s k jpe t dire dou khathie si tel bi défal teew dmin kome today c impo. Binette : Ok j’feré d mn mieux pr être o RV mé n t fais po 2 fausses idées ce sera purement amicale ma visite si jamais j’viendré. J n t
Nandité et la Girl Town

Nandité et la Girl Town

Moderne
5.0
« Une girl town et un banlieusard » Resalamalecs…. Nandité est de retour. Vous étiez nombreux à me demander une autre chronique et comme je vous l’avais promis, j’suis là avec une autre histoire. Cette fois ci c’est mon histoire avec une fille qui avait une mauvaise image de la banlieue. Elle nous a jugés sans réellement avoir l’occasion de nous connaitre. Cette histoire parlera en grande partie des choses positives de la banlieue. Croyais-moi, y’a beaucoup de personnes qui ne connaissent pas Guédiawaye sama coin, sama roukk, sama life. C’est un peu surprenant mais pas plus que ça parce que moi aussi y’a certains coins de Dakar que je ne connais pas fofou lako diapé. Tout a commencé à Gorée, lors d’une visite à la maison des esclaves. Comme chaque année, je profite de l’une de mes journées off pour aller visiter ce lieu marquant notre histoire. Sur la chaloupe, j’fais la rencontre d’une jeune fille vraiment belle, sexy et très attirante. Parfois, certaines histoires commencent par un regard qui en dit long. Cette histoire n’a pas dérogé à la règle. C’est par ce regard que j’ai compris qu’avec cette fille ça allait passer quelque chose (peut être de bien ou de mauvais). Je me suis approché d’elle tout comme un vrai banlieusard « fiit si nioune la fekk bakh ». J’attends que vous vous remettiez dans le bain pour poster la première partie. Héhéhé j’vois que vous commencez à reprendre rythme mais dsl j’vais voir si vous vous êtes réveillés. Loool next…
À la conquête des amours impossibles

À la conquête des amours impossibles

Histoire
4.2
J'vois que vous êtes de bons élèves et que vous ne séchez pas les cours... on va se lancer Rebéguééé nandité de retour avec une autre histoire. Cette fois-ci c’est moi-même dans mes aventures, dans mes délires, dans mes rêves mais cette fois-ci des rêves hyper fous bref dans mon monde. Histoire bi moma nara diaxal. J’sors avec une meuf mais elle a 2 grandes sœurs canon, je vous jure je ne sais pas si je les aime ou pas mais elles me plaisent énormément, donc j’peux dire j’aime trois sœurs qui sont dans la même famille, qui se réveillent dans la même maison. On dira Tasha la cadette, Jamila le milieu lool et Sosso l’aîné. J’suis plus âgée que les 2 dernières mais Sosso à un an de plus que moi. C’est juste qu’elles sont gâtées par dame nature, élancées, formes bien généreuses, tu ne pourras pas remarquer qui est plus grande que l’autre, tellement elles se ressemblent en taille et en formes à part quelques différences. J’ai réussi à sortir avec la cadette qui n’est autre que Tasha franchement elle est belle, elle n’a rien à envier à ses deux grandes sœurs mais comme vous le savez ma doylou woul rek. Jamila a un teint plus clair que les autres, elle a un enfant erreur de parcours huuuum j’envie ce mec qui a fait ce truc, quant à Soso, elle est l’ainée la plus folle j’peux dire parce qu’elle ne sait rien à part travailler et descendre. Voilà ce que j’peux dire en introduction au fur et à mesure, vous comprendrez loool. Peut-être certaines personnes diront khana je ne fais rien à part draguer mais j’vous rassure, j’fais plein d’autres choses mais lolou nak c’est un peu perso koi mdrrrr. J’préfère écrire des chroniques qui enlèvent le stress. Des chroniques qui vous font rire comme des fous et folles devant vos ordinateurs ou android. La vie est si belle que je ne pense pas que le stress en vaut la peine. Motax bégue lène waye, laissez échapper vos sourires, ça nourrit l’âme.
Les conséquences d'un mariage à distance

Les conséquences d'un mariage à distance

Aventure
5.0
Les conséquences d’un mariage à distance Louf est le mari de Mina. Il l’a connu via la vidéo du mariage de son ami Laye qui vivait en Espagne avec lui. Comme cupidon lance ses flèches partout, il est passé par là et a foudroyé le cœur de Louf. En voyant la photo de Mina, j’comprends pourquoi Louf a jeté son dévolu sur cette fille qu’il n’a vu que par Vidéo. Ce que j’trouve comme erreur d’ailleurs. Ce récit sera détaillé en 20 parties. Malgré que Mina était en couple avec un autre, Louf n’a pas laissé passer sa chance lorsqu’elle s’est présentée. Après avoir mis tous les atouts de son côté, il a fini par convaincre Mina, qui accepta de donner une chance. Et ce fût une histoire qui mènera vers d’autres chemins parfois sombres, parfois clairs. Wayow ma ngi ratati rek. Au faite, c’est l’histoire d’un couple qui vivait leur mariage à distance dans la plus grande complicité, malheureusement les effets de la distance sont passés par là. Comme tout début, tout allait super bien, les conversations nocturnes (watsapp, Imo et Viber etc…), chacun ne voulait pas raccrocher, au fur et à mesure que ça avançait, les pulsions humaines se sont réveillées, l’attente commençait à devenir longue. Avec les problèmes familiaux, une maman qui avait refusé au début, en y ajoutant la distance et une jalousie maladive. Bref, j’vous laisse écouter le récit d’un Modou Modou qui accepte de briser le tabou pour partager son expérience. Et comme d’habitude, j’mettrai mon grain de sel en commentant si besoin. J’espère que vous êtes prêts à vous lancer dans un univers un peu méconnu de la société. Après les confessions de cette personne, j’dirai que certains mariages à distance se tiennent qu’à un bout de fil. Je ne généralise pas, mais j’préfère ma femme près de moi.
Avantage et inconvénients d'une femme indépendante

Avantage et inconvénients d'une femme indépendante

Histoire
5.0
« Chères femmes, c’est bien de travailler mais svp, un ménage se gère. Ne laissons pas le travail prendre tout notre temps, jusqu’à oublier notre rôle de femme mariée. La vie est un combat déjà perdu d’avance. Quelque soit notre réussite, notre échec, nous allons nous retrouver tôt ou tard dans un trou. Donc, sachons faire la part des choses ». Bonjour la famille. Je m’appelle Zeynab (nom d’emprunt bien sur). J’ai 33ans et j’suis sénégalaise à 100%. Maman d’une fille de 3ans. J’viens partager et sensibiliser en même temps mes semblables. J’suis une femme d’un fort caractère. J’me suis toujours battue dans ma vie pour ne pas dépendre sur les hommes. Grâce à ma motivation, Alhamdoulilah, Dieu a exaucé mes vœux. Aujourd’hui, je ne dépends de personne. Financièrement, j’suis bien assise. J’suis mariée avec l’homme de ma vie Badou (nom d’emprunt). Un homme vraiment doux, simple, compréhensif qui cède à tous mes désirs. J’suis éperdument amoureuse de lui. Mais mon caractère bien trempé, m’a joué de mauvais tour. Je me réclame une femme indépendante qui décide de tout dans mon ménage. Vous aurez de plus amples détails dans mon récit. J’tenais à vous remercier d’avance et à vous avertir de ne pas commettre les mêmes bêtises que moi à l’avenir. J’parle en connaissance de cause. Merci à Nandité d’accepter de sortir de ton trou comme tu le dis pour raconter mon histoire. Contente de t’avoir fait revenir sur ta décision de mettre en stand by les écritures. Enfin, j’ai réussi. J’espère que mes écrits seront utiles à certaines femmes de ta page. Bisou à tout le monde. Nandité : Salam, chers lecteurs, me revoilà lol. J’suis toujours dans mon étoile de mariage rire. Madame s’occupe tellement bien de moi, que je n’ai plus le temps de me concentrer pour écrire. Heureusement, elle a accepté de me laisser un peu pour partager cette histoire que j’trouve hyper intéressante. J’suis content de revoir certains noms dans les commentaires. Vous les célibataires de cette page, je n’ai aucun doute, vous serez de bons époux et de bonnes épouses rire car vous êtes tellement fidèles. Franchement votre fidélité et votre patience me touchent. De nos jours, plusieurs ménages ont éclaté à cause de certaines erreurs que nos femmes commettent sans le savoir. C’est bien de se réclamer femme indépendante mais une femme restera toujours une femme. Elle a des devoirs à accomplir à la maison. N’abusez pas de votre situation pour imposer certaines choses à votre mari. Vous courez à votre perte. Pour moi, le mariage n’est pas un jeu. Soyons prêts avant de nous engager. J’suis au premier rang pour suivre avec attention cette histoire. A vos claviers pour donner vos avis. Cette fois-ci, chacun aura son point de vu. Waxlène sen xalat nak. Commentez et aimez… Image illustrative...
Ce monstre d'homme qui me sert de beau père

Ce monstre d'homme qui me sert de beau père

Jeunesse
4.6
PROLOGUE J’suis une jeune sénégalaise du nom de Kiné. J’suis actuellement dans la trentaine. J’ai connu ma mère tardivement dans une situation incroyable. J’ai vécu toute mon adolescence au bled. J’ai connu ma mère à l’âge de 17ans. Ma vie était rebondissement sur rebondissement, joie, peines, douleurs etc. Malgré ce luxe que j’ai connu tardivement, j’donnerai tout pour revenir à mon ancienne vie. J’suis venue partager mon histoire avec vous. Avant de commencer, j’vais remercier nandité qui m’a tendu une oreille attentive. Le fait de me confier à toi m’a permis de me soulager et m’ôter ce poids de l’esprit. Merci de m’avoir convaincu à partager cette histoire avec tes lecteurs et lectrices. Comme tu me l’as dit certainement, y’a des personnes qui ont vécu pire et pourtant, elles continuent à vivre leur vie normalement. J’suis contente de t’avoir rencontré et je t’en serai éternellement reconnaissante de m’avoir redonné confiance et espoir. Vous aurez de plus amples détails dans les parties. Nandité : C’est à moi de te remercier pour cette confiance. Tu as été forte sur tous les plans, expliquez un souvenir douloureux n’est pas donné à tout le monde. Tu es forte, je n’ai fait que réveiller ce talent qui dormait en toi. Beaucoup d’entre vous pense qu’ils sont faibles alors que la faiblesse pour moi n’existe pas. On ne peut passer dans certaines situations pour devenir faibles. Certain passage nous forge. La vie est et restera toujours un combat indécis. Une vie tranquille est une mer morte. Chaque jour de ta vie est une feuille de ton histoire que tu écris, une ivresse continuelle, le plaisir passe et le mal de tête reste. Comme on le dit, n’ayez jamais honte de vos cicatrices ou de vos blessures. Cela signifie juste que vous avez été plus fort que "ce" ou "ceux" qui ont voulu vous faire du mal. Dans cette chronique, y’aura des larmes c’est sur vous êtes avertis. On se lance.
Les regrets et confidences d'un ancien Doorkat

Les regrets et confidences d'un ancien Doorkat

Autres
5.0
PROLOGUE Bonjour chers frères et sœurs. Je m’appelle Demba mais pour les proches c’est Dembis. J’viens partager mon histoire avec vous, espérant aider certaines personnes à ne pas tomber dans la facilité. J’serai bientôt dans les quarantaines dans quelques mois. Ma vie est vraiment comme du chewing gum. Ceux qui ne savent pas cette vie auront l’occasion de le savoir, ceux qui le savent déjà connaitront la vraie signification de cette vie. J’suis un doorkat (truand en quelque sorte).Tout ce que j’peux vous dire pour le moment est que l’argent se gagne à la sueur du front. J’étais influencé par ceux qui disaient que : "Khaliss kéne douko ligueye danioukoy lidieunti" (l’argent ne se travaille pas on le règle). Aujourd’hui, je ne suis plus de cet avis, l’argent doit être travaillé pas en truandant de gauche de à droite. Pour vivre une vie simple et tranquille, faites recours à votre travail. L’argent d’un mini travail honnête vaut mille fois des millions d’un travail malhonnête. Khaliss dafa wara lew, sett té barkel (l’argent doit être béni et propre). Nous entrerons dans les détails très bientôt. Nandité : Rebéguééé les gars. J’avais de nombreuses histoires à raconter mais beaucoup d’entre vous voulait une histoire décontractée, parce que la dernière fois, y’avait trop d’émotion et j’comprends. J’reste dans la même lignée, c'est-à-dire les histoires de la vie. J’suis de retour pour une histoire pas comme les autres, y’aura de l’émotion, du rire, de la joie, des regrets, mais le but final c’est comme d’habitude faire attention à la vie. J’voulais vraiment prendre 3 mois de repos mais cette histoire mérite d’être racontée, parce que beaucoup d’entre nous sont un peu perdu, aveuglé par l’argent. Nous ne cherchons plus à travailler honnêtement, tout ce que nous voulons c’est être riche, vivre dans le luxe sans se fatiguer. Le pire, y’a un mot qu’on utilise avec fierté sans peser son poids (Door) sans juger personne, nous allons découvrir les paroles de cet homme. Tout le monde veut être dans la richesse, c’est normal mais y’a des sacrifices, des règles à suivre tout dans la dignité, la sincérité, l’honnêteté bref, nous en débattrons tout au long de cette histoire. Namess namalène…
La métamorphose d'un mari timide

La métamorphose d'un mari timide

Jeunesse
5.0
PROLOGUE Bonjour, je m’appelle Vito (nom d’emprunt). J’suis dans les 35ans. J’avoue avoir un beau physique et une taille très appréciée par la junte féminine. Au début, j’étais complexé mais avec le temps ça a changé. J’me suis marié après avoir obtenu un bon travail grâce à mes études. Pendant que mes amis draguaient de gauche à droite, je me concentrais sur mes études. Je n’ai jamais découvert une fille jusqu’à mon mariage. Vous l’aurez imaginé, j’suis resté puceau durant toute ma jeunesse (eh oui ça existe des hommes vierges mdrrr). Je n’avais jamais eu le courage de dire à une fille que je l’aime. Même si j’avoue qu’il y avait une fille qui me faisait rêver, je n’ai jamais eu la force de déclarer mon amour. J’étais timide et j’avais peur des filles. J’enviais certains de mes amis qui réussissaient à sortir avec toutes les filles qu’ils voulaient. Décidément, chacun avec le don que Dieu lui a donné. Ils étaient doués côté filles et moi, côté études. Aujourd’hui, j’me suis marié avec la première fille avec qui j’suis sorti. Mais sa maman est compliquée et ma mère est autoritaire. Elle pense que j’suis toujours le petit Vito. Depuis que j’ai découvert le plaisir charnel, il m’était difficile de me retenir. J’draguais de gauche à droite, je n’avais plus de retenu. Les belles filles étaient devenues mon passe temps favori. J’tirais sur tout ce qui bouge. La copine de ma femme, la bonne de la maison, bref, j’pensais que toutes les belles filles étaient pour moi. Ma femme n’est pas étrangère de tout ça. Elle est vraiment jongué Mashallah. Mais j’avais une autre philosophie, il faut changer de repas parfois. Chaque jour, le même plat devient lassant. Dans cette histoire, vous comprendrez que l’argent augmente le courage et la force de l’homme. Xaliss dey yokk fiit. Et ne jugez pas la fidélité de l’homme tant qu’il n’a pas réussi. Ne vous vantez pas de votre mari puceau, parce qu’une fois qu’il découvre le plaisir, il sera difficile de le maitriser. Ngène balma nak mdrrr. Tey lay wakh secret mec yeup kxkxkxkx. A vos marques… Kouci am djeukeur bou vierge titeul kxkxkxkx Nandité de retour, j'étais dans mon coin et j'avoue que j'avais décidé de ne plus écrire parce que ça prend énormément de temps et franchement parfois ça en manque. Mais j'ai vu tous les messages même si je n'ai pas réussi à répondre tout le monde n'empêche que vos messages me vont droit au coeur. J'vais essayer de vous consacrer un peu de mon temps. C'est une passion mais ça devient difficle nak rire. Heureusement que j'ai la permission de madame qui m'a forcé aussi hahaha... Bon, pardon à l'avance pour les maris puceaux et qui se croient exemplaires mdrrrr.... NB: Choisissez les jours de publication et on essaiera de les respecter. Respect sur vous...
Ma solitude, ma liberté et mes erreurs

Ma solitude, ma liberté et mes erreurs

Jeunesse
5.0
Prologue Salut les lecteurs et lectrices de nandité. J’vais vous raconter mon histoire. J’pense qu’il est grand temps de me vider la tête. C’est une grande occasion pour moi de me libérer l’esprit dans l’anonymat. Peut-être certaines personnes me jugeront mais, je ne vais pas en faire tout un tas de problème, car j’ai des questions à résoudre dans ma tête. L’essentiel est que j’serve d’exemple pour d’autres filles qui seront peut-être victimes ou qui vivent la même situation que moi. J’aurai beaucoup plus à gagner qu’à perdre. Ça me permettra de tirer des conclusions et des conseils dans le futur, grâce à vos commentaires et messages. Ma solitude et ma liberté sont mes erreurs. Je m’appelle DADA prénom d’emprunt bien sur. J’suis sénégalaise de Kolda. J’ai 32ans maintenant vivant au bled plus précisément à Dakar dans un quartier de la place. J’en suis à ma 5ème année de mariage, si j’peux l’appeler ainsi, je ne sais pas si j’suis toujours dans les liens du mariage ou dans un autre monde. J’sortais avec un homme qui était vraiment un débrouillard et qui faisait des choses pour moi, malgré sa situation difficile. Il était journalier dans une société de notre village natal. J’avoue que j’suis une femme très belle mais cette beauté m’a joué de mauvais tour. J’croyais que le monde m’appartenait. Avec le temps, j’commençais à avoir un appétit grandissant pour l’argent. Au début, j’étais fidèle à mon petit ami ALLODI avec qui nous avons passé 7ans de relation. Ce dernier est un homme simple, digne, gentil et surtout pieux. Vous aurez le temps de le connaitre. Le tournant de ma vie a commencé lorsque j’suis venue à Dakar avant de rencontrer Bachir. A suivre… Nandité : Les confessions d’une femme désespérée. J’espère que vous êtes prêts à voyager dans un autre train. A chaque fois, que j’veux abandonner, j’reçois des histoires qui méritent vraiment de partager. Merci à Dada d’avoir proposé cette histoire. Elle mérite d’être partagée. J’étais obligé de sortir ma plume pour écrire cette confession. On va se lancer. J’suis au premier rang pour écouter et découvrir avec vous ce qu’elle a à raconter. Dada, la page est à toi. Pour le moment tout ce que j’peux dire : Infidélité, solitude, amour, trahison, déception, tout y est. A bon entendeur…
Les dessous de ma polygamie

Les dessous de ma polygamie

Romance
5.0
PROLOGUE J’suis venu partager mon histoire avec vous chers lecteurs et lectrices des chroniques d’un nandité sénégalais. J’suis un fidèle lecteur. J’suivais dans l’ombre toutes les histoires de cette page et j’ai fini par juger opportun d’expliquer ma vie de polygame. Le but c’est juste d’avertir les hommes qui y songent, je ne les dissuade pas mais juste les préparer. C’est une vie pleine de rebondissement, de stress oui vous en traverserez, de bonheur oui parce que vous en aurez chacune voudra faire de toi l’homme le plus heureux et te montrer qu’elle est le bon choix. De problème oui vous en aurez aussi à cause des états d’âme, de rivalité atroce oui vous serez servis aussi, imaginez la mentalité féminine pour deviner, de pression oui elle sera présente, chacune scrute tes erreurs pour te créer des problèmes, de mensonge oui de mensonge parce que vous en aurez besoin de temps en temps. Dans cette histoire, vous serez avertis de tout, en tout cas de ce que j’vis. J’vais me nommer Massamba nom d’emprunt bien sûr et pour les intimes Mass. J’suis dans la quarantaine. J’suis cadet d’une famille de 3. J’ai deux grandes sœurs. Elles se sont mariées très tôt. J’ai 4 femmes, ma première (Adji) que j’surnomme la lionne et la sagesse à cause de sa force, sa bravoure, sa mentalité et son respect. La seconde (Nafi) la tigresse et la curieuse par sa force aussi, son caractère, ses habitudes agressives et sa curiosité. La troisième (Rama) c’est la sournoise, elle fait tout sans bruit. La quatrième (Faty), c’est la sagesse, la tranquillité et la soumission. Vous aurez l’occasion de découvrir tout dans cette histoire. Je veux être clair dès le début, je ne parle pas aux noms des polygames, j’parle de moi-même et de mon expérience. A plus…
Dilemme : Mon bonheur ou celui de ma mère ?

Dilemme : Mon bonheur ou celui de ma mère ?

Romance
4.6
PROLOGUE « Mon fils n’envie personne dans ta vie. Ne sois pas pressé. Je sais que c’est difficile de trouver du boulot actuellement dans ce pays mais tôt ou tard ça viendra. N’échange jamais ta dignité, ton éducation, ta foi pour quoi que ce soit. Surtout ne vend jamais ta dignité pour l’argent. Aies toujours confiance en toi et dis toi tant que y’a la vie, il y’a toujours l’espoir ». Les propos de ma mère quand j’venais de terminer mes études. Je m’appelle Chérif (nom d’emprunt bien sur). J’ai la trentaine et j’suis un V.A.U.C (Victime des Années à l’Université pour Chômer). Ma mère n’a ménagé aucun effort pour ma réussite. Elle est une brave dame et elle n’a jamais cessé de m’encourager. Malheureusement, un bon travail tarde à venir. J’ai collectionné des stages les uns après les autres sans être embauché. Le pire, c’est la maman qui me donnait le transport. Ne pouvant plus accepter que maman ne vit que pour moi avec son âge avancé, j’ai arrêté les stages et j’faisais de petits boulots. J’me suis lancé dans la vente du café Touba dans le coin du quartier en premier temps avant d’ajouter des beignets. La place était occupée aussi par d’autres vendeuses, y’avait Mère Nabou (vendeuse de Tiéré "Couscous", Mère Bator (vendeuse d’arachide "Guerté khott"). Une complicité s’est liée entre nous. Nous étions comme une famille. J’ai fini par faire la connaissance de Néné la fille de Mère Nabou. Une jeune fille bien éduquée, gentille, calme et posée. Avec le temps, j’suis tombé amoureux d’elle pour différentes raisons que j’évoquerai dans l’histoire. Au fil du temps, j’ai rencontré Diary, une fille qui est tombée en panne avec sa voiture devant notre lieu de travail tard dans la nuit. J’ai aidé à dépanner en appelant le mécanicien du quartier qui était un ami à moi. Elle était contente et nous avions échangé nos contacts. Avec le temps, elle est devenue proche de moi et me donnait de temps en temps un coup de main. Cette connaissance allait bouleverser ma vie paisible et simple que j’avais auparavant. Elle a fait changer le discours de maman. « Tu ne peux pas et tu ne dois pas rendre nul les efforts consentis durant des années dans la maison de ton père. J’ai sacrifié ma vie pour vous et il est temps que vous me rendez l’ascenseur. Tu ne peux pas rejeter cette belle opportunité qui vient à nous. J’vais voir si tu tiens vraiment à mon bonheur ou tu vas imposer ton égoïsme ». Tels sont les propos de ma mère à mon encontre. L’argent, encore l’argent, toujours l’argent, il a encore fait des dégâts. « Quand l’argent parle parfois la raison se tait pour l’écouter ». Bref, vous aurez les détails. Merci à Nandité d’avoir accepté de partager mon histoire.