icon 0
icon Recharger
rightIcon
icon Historique
rightIcon
icon Déconnexion
rightIcon
icon Télécharger l'appli
rightIcon
La vie d'Amanda
4.6
avis
1.7K
Vues
10
Chapitres

À 8ans d'âge, Amanda se retrouve orpheline, ayant perdu sa mère à la naissance, et cette fois-ci son père. Elle sera chassé de la maison accusé de sorcellerie, Amanda découvre très vite la rue

Chapitre 1 Amanda la mère

La vie, qu'es ce que s'est? Je me suis toujours posée la question en vain. À quoi ressemble t'elle exactement? Qui est-elle? J'ai toujours été tentée de faire sa connaissance. Je vis sans pourtant vivre. Un seul mot qui n'a que trois lettres, mais qui est pour moi un ennemi car on s'est jamais approché, il ne m'a jamais aimé, encore moins moi. Je suis Amanda

Amanda la mère

Wilson après une douche, il se dirigeait vers le gardelinge pour se vêtir, il était enroulé d'une serviette blanche, il se retourna suite au ronflement de sa femme, puis sourit. Il resta les yeux braqués sur elle un moment. Depuis que cette dernière est enceinte, Wilson est l'homme le plus heureux du monde. Que demander de plus? Il observant cette dernière qui avait une robe cinglé violette, elle Tournait sur le lit on aurait dit une personne qui se battait en plein sommeil. Wilson prit alors le téléphone puis fit un message <>. Il plongea dans ses pensées et ce jour dont il vu pour la deuxième fois Amanda. C'était un jeudi soir, aux environs de 16h, il était assis sur un banc dans un jardin public. Il profitait de l'air pur qui carressait son doux visage, quand une odeur insupportable venait à gâcher ce moment. Une personne assise à ses côtés, venait de lâcher un gaz insupportable, l'odeur était tellement dérangeante que les insectes volants aux alentours s'échappèrent. L'odeur diminuait à Pen qu'elle ajouta un autre. Cela énerva aussitôt ce dernier.

- Une telle barbarie au 21eme siècle? Je ne peux même pas profiter de cet air qui était si pur et maintenant impur. Disait-il

-Ce-ci est un jardin public. Si vous vous sentez dérangé eh bien

au-revoir. Vous n'êtes pas indispensable. Vous n'aurez jamais lâcher un pet? En plus cela prouve que suis en bonne santé et que j'ai une bonne respiration. A l'hôpital nombreux cherchent les pets. Pppffff. Disait-elle, elle avait l'air de s'en foutre

-Et voilà! C'est une radio RFI qui fut face à moi! Pas possible! En plus une voix féminine! Les femmes sont censées être douces et tendres !Ajoutait Wilson. -n'importe quoi! J'aurais jamais honte d'un pet, c'est ma respiration. Et voir des réflexions si pathétiques! Même les rois pètent. Pourquoi cela devrait me gêner? Ce n'est pas un tabou! Au contraire c'est un honneur, car je me sent mieux et beaucoup plus légère. Désolé monsieur qui ne père pas

Il se retourna pour voir cette fille si audacieuse! C'est là qu'il s'égara dans le regard de cette dernière. Son regard était si profond qu'on pouvait se noyer.

-Amanda? Encore toi? Non mais ce n'est que normal! Quelle autre fille peut réagir ainsi si ce n'est pas toi? Suis pas étonné. Il frappa son front de sa main droite!

(Rire entre les deux, qui se firent un grand câlin)

-Eh oui! La seule fille originale que tu connaisses! Disait-elle tout fièrement. En face d'eux on voyait une statuette tenant un flambeau, la statuette était assez haut, on voyait comment le vent souleva la robe d'une fille qui venait fièrement avec ses casques, celle-ci cria aussitôt puis quitta en courant le jardin en passant par le portail arrière remplit d'Honoré. Car nombreux avait profité du spectacle, le pire était son sous-vêtement, on aurait dit un caleçon.

Il sortit de ses pensées en souriant, fit des pas vers le lit, s'assit au bord du lit puis laissa un baiser doux, tendre et long sur le cou droit de cette dernière. <> disait Wilson au fond de lui. Il quitta le lit, se dirigeant vers le gardelinge, ouvrit ce dernier, dirigea ses mains vers le deuxième placard puis prit une culotte grise, un caleçon nike de couleur noir, ainsi qu'un T-shirt de marque polo. Il passa la pommade Perle sur son corps de mannequin, se vêti, puis se mira un instant pour admirer le bel homme qu'il est. Oui il est assez beau. De marron clair, ayant des yeux marrons et ronde tel des billes, les paupières ressemblant à celle d'une fille, on ne parlait pas de son petit nez, de ses surcils toujours bien tracé. Et ses cheveux bouclés. Faisant 1m85. Avec ses poils si beau. Il sourit puis sortit de la chambre en chantonnant un morceau de zouk <>, pensant à la nuit qui était si romantique, une nuit très longue, il repensait à chaque baisé, chaque caresse, chaque vibration. Il soupira puis continua tout en accélérant ses pas. Il alla dans la cuisine, ouvrit le frigo, prit 4oeufs, il prit un fromage, une tomate en fruit, une tige de ciboule, un morceau d'oignon.

Il resta calme un moment, il cherchait quelque chose, il avait l'impression d'oublier quelque chose. -Ah oui! Du céleri et du persil! J'en avais acheté récemment en paquet! Il bougea la tête sourit puis dit

-Amanda! Amanda! Bon tant pis! Il prit une assiette cassable, déposa sur le lavabo, il ouvrit un placard dont il retira un couteau de table de manche noir, prit une fourchette. Il prit aussi une cuillère à café, les déposa tous sur la table qui est au milieu de la cuisine, il dit quelque pas vers le lavabo prit l'assiette qu'il avait déposé puis mit celle-ci sur la table. Il ouvrit le robinet du lavabo, lava le ciboule l'oignon et la tomate. Il retira une autre assiette beaucoup plus petite que la première. Il découpa la tomate, puis le ciboule et l'oignon en rondelles dans la petite assiette et y mit un peu du sel. Il prit les œufs et les cassa un à un dans l'assiette casable, il battra le tout avec la fourchette, y mit un peu du sel et battra encore. Il rit le couteau, reparti vers le frigo, ouvrit celui-ci, puis retira une tige de Saucisson dont il coupa un morceau puis remit le reste tout en refermant le frigo. Il revint vite vers la table et découpa le saucisson dans la petite assiette des ingrédients. Il alluma alors le gaz, y déposa la poêle, avec un peu d'huile, puis sur l'autre feu une casserole dont il déposa avec de l'eau. Une fois sur l'huile devint très chaude, il renversa les ingrédients, et prit la pèle à poisson pour malaxer le tout. Il huma cette bonne odeur, il manquait bien le poivron mais il était tard. Il prit alors l'assiette casable qui contenait l'oeuf, il renversa sur la sauce. Il éteignit le feu d'eau qui bouillait déjà. Il retourna vers le frigo et fit sortir un pain baguette, il déposa sur la tablette puis reparti vote vets le poêle dont il tourna l'omelette de l'autre côté. Patienta quelques secondes puis éteignit le gaz. Il prit un plateau, une autre assiette ovale, et deux boîtes. Prit lz casserole, mit l'eau dans une tasse qu'il venait de prendre, puis ouvrit une des boîtes retira 3 carreaux de sucre saris dont il mit dans la tasse et dans le deuxième boîte il prit du lait, c'était le cowbel dont il mit 4 cuilérés dans la tasse. Il déposa la tasse sur le plateau, découpa les pains dont-il mit dans l'assiette ovale, mit l'omelette dans l'assiette casable, puis mit le fromage juste à côté. Il remit les deux boîtes à leur places habituelles, il retira une manque mûre dans le frigo et monta avec le tout, son visage était illuminant. Une fois dans la chambre de femme avait déjà les yeux ouverts. Il déposa le plateau sur les pieds de celle-ci tout en profitant de ce long baisé. Amanda regardait le plateau calmement, on avait l'impression qu'elle cherchait quelque chose des yeux en vain.

-tu deviens un bébé? Exprime toi! Disait Wilson expressément pour taquiner celle-ci

-Hum! Je sais que tu le fais expressément. D'ailleurs, tu dois le savoir, si je n'avale rien c'est la santé du

Wilson mit aussitôt la main sur la bouche de celle-ci

-Tu veux me faire du chantage? Hein? Franchement! Il retira en douceur sa main. Sa femme resta toute souriante. Il fit quelques pas vers le mini frigo de chambre et retira une assiette, il l'emmenait vers celle-ci, on voyait ses yeux s'illuminer tel un enfant face à son jouet de noël

Continuer

Inspirés de vos vus

Chapitres
Lire maintenant
Télécharger le livre