back
Télécharger l'appli
icon 0
icon Recharger
rightIcon
icon un livre d'histoire
rightIcon
icon Déconnexion
rightIcon
icon Télécharger l'appli
rightIcon
La dette de mon père

La dette de mon père

Nayoo

4.8
avis
9.2K
Vues
26
Chapitres

Sa petite sœur de huit ans se fait enlever alors qu'elles venaient tout juste d'enterrer leur père, laissant derrière lui de nombreuses dettes non accumulées, et ses deux petites filles à la merci de cet homme sans aucune pitié ... Esmeralda devra tout faire afin de sortir sa petite sœur de cet enfer. Saura t-elle faire face aux embûches que lui réserve son destin? Est-ce qu'elle verra un jour la lumière au bout du tunnel?

Chapitre 1
Lourde responsabilité

Il était huit heures dans la soirée quand Esmeralda préparait les céréales de Mony, sa petite sœur qui était perdue dans un dessin animé "Bob l'éponge".

Comme elle aimerait être une petite fille elle aussi ne pouvant se soucier de rien, regardant des dessins animés à longueur de journée... mais elle était aujourd’hui une jeune fille de vingt ans qui devra tout faire pour affronter la vie telle qu’elle soit.

Versant le lait dans un bol, elle refoulait ses larmes voulant se montrer forte devant sa petite sœur, celle-ci ne cessait de penser à comment serait sa vie désormais avec une fillette sous sa charge alors qu'elle ne travaillait même pas, et elle n’avait jamais travaillé de sa vie.

Ce qu’elle désirait le plus était de terminer ses études, mais la vie en avait voulu autrement. Sa mère était décédée d'une leucémie il y a quatre ans, ça avait été les moments les plus durs de sa vie, regarder sa mère mourir sans rien pouvoir faire, les médecins avaient fait tout leur possible afin de la maintenir en vie beaucoup plus longtemps, mais celle-ci avait déjà perdue le goût de vivre et s’est laissée aller.

Esmeralda blâmait son père, car si elle en était arrivée à perdre l’envie de vivre c’était à cause de son mauvais traitement, de l’indifférence qu’il lui portait...une très belle femme , qui avait eu la malchance de croiser le chemin d’un salopard, beaucoup trop soumise à son mari pensait Esmeralda, jamais elle n’osait contester ses mauvaises décisions, ni les coups qu’il lui donnait de peur qu’un jour il la quitte, car elle ne vivait que de son argent...son argent sale qui ne lui a rien valu du tout.

Esmeralda en était révoltée, Mony avait été témoin de toutes ces scènes, et s’était jurée que jamais elle ne sera une femme sans autorité dans sa propre maison, il fallait s’imposer et se faire respecter. Et elle ferait en sorte d’inculquer ses valeurs à sa petite sœur.

Et voilà que son père venait de se faire assassiner, celui-ci était un homme à fort caractère, dominateur se croyant au dessus de tous, mais il n’en était rien car il avait été le petit toutou du Lion , trempant dans des affaires louches ce que Esmeralda avait toujours soupçonné mais elle avait préféré garder le silence alors que son père vendait des marchandises illégales, travaillant pour l'homme le plus dangereux du quartier, qui recrutait des jeunes les obligeant à vendre de la drogue, à servir comme mûle pour faire passer la drogue de l'autre côté de la frontière, à voler et à vendre leur corps.

Ils n'avaient pas le choix si non il détruirait leur vie d'une façon ou d'une autre.

Elles n’avaient pas été élevées dans la meilleure famille, ni avec les meilleurs parents qui soient, mais une chose qu’Esmeralda ne pourrait pas leur reprocher c’était qu’ils avaient investit leurs efforts dans leur éducation, elle avait eu la chance de terminer ses études classiques et avait même débutée à l’université pour des études de droit jusqu’à ce que son père se soit fait tuer, c’était à elle de s’assurer que sa petite sœur continue l’école, ce serait injuste pour une petite fille de huit ans de ne pas être instruite comme il se devrait.

Ce sont ces sales boulots qui permettaient à son père de subvenir au besoin de ses filles mais il avait payé ça de sa vie.

Ne pouvant compter que sur sa meilleure amie Corine qui vivait avec sa mère, celle-ci travaillait dans une entreprise de production alimentaire faisant tout pour que sa fille n'abandonne pas ses études de droit qui plus est dans l'une des meilleures universités du pays...université Quisqueya, la chance qu'elle n'avait pas et qu'elle n'aura jamais.

Elle devrait lutter avec une petite fille afin de survivre dans cette vie de merde.

Elle versa les céréales prit une cuillère et se dirigea vers Mony qui était assise sur un sofa dans le salon à regarder son dessin animé.

-Hé ma belle tiens ton bol de céréales. Lui dit-elle en déposant le bol sur ses genoux. Laisse Bob l'éponge un moment et mange moi ça.

Mony était une petite fille très jolie pleine de fougue, avec les grands yeux de sa sœur, des cheveux raides comme sa mère, mi longs comme ceux d’Esmeralda. Dieu qu’elle l’aimait, une petite perle, un miracle du ciel.

- Je n'ai pas du tout faim. Rétorqua t-elle de sa petite voix.

-Bien sûr que tu vas manger ma chérie je l'ai préparé pour toi...aller donne moi ça et ouvre la bouche.

Avec une moue boudeuse elle se résigna à ouvrir la bouche.

- C'est bien. Dit-elle en souriant comme si elle nourrissait un bébé de deux ans.

-Papa me manque tellement, je veux qu'il revienne! Se plaignit-elle en regardant Esmeralda avec ses grands yeux emplis d'espoir.

Elle déposa le bol puis pris sa petite sur ses genoux

-Papa ne reviendra pas Mony, on est que toutes les deux et je te promet qu'on va tout faire pour s’en sortir... aller ouvre moi cette petite bouche.

-Quand vais-je retourner à l’école? Demanda t-elle après avoir englouti la moitié de son céréale.

Esmeralda ne savait que répondre, bien sûr elle pourrait l’envoyer en attendant qu’elle trouve un travail afin de lui payer la fin du trimestre, mais les examens approchaient et cette école était stricte quand il s’agissait de régler les frais avant les examens.

- Bientôt ma toute belle. Se contenta t-elle de répondre.

Mony avait englouti tout le bol de céréale, ce qui fit sourire la jeune femme. Esmeralda resta un instant à regarder bob l’éponge avec elle, se demandant comment sera la journée de demain.

Elle irait chercher un travail... mais quel travail pourrait-elle trouver dans cette ville, et quel salaire lui proposerait -on ? La seule chose qui lui passait par la tête fut de vendre quelques meubles de la maison et ainsi monter une petite affaire. Peut-être pourrait-elle acheter quelques produits cosmétiques qu’elle pourrait vendre dans le quartier ou même dans les entreprises de la zone.

Mony s’était endormie, elle éteignit la télévision puis la souleva pour la transporter dans leur chambre.

Toute la nuit, Esmeralda ne cessait de penser à ce qu’elle pourrait faire afin de subvenir à tous leurs besoins en particulier ceux de sa sœur.

Télécharger le livre