icon 0
icon Recharger
rightIcon
icon Historique
rightIcon
icon Déconnexion
rightIcon
icon Télécharger l'appli
rightIcon
Le destin nous appelle

Le destin nous appelle

BIJOURO

5.0
avis
140.4K
Vues
106
Chapitres

- Revenez Mademoiselle ! - Oui monsieur que puis-je faire d'autre pour vous ? - Combien gagnez-vous par soirée ? - Je ne comprends pas... Que voulez-vous dire par là Monsieur ? Demanda la jeune fille de plus en plus intriguée par ce bel homme qu’elle venait de soutir de l’embarras. - Vous êtes stupide en plus ? Dit-il un rictus au coin des lèvres. Vous travaillez bien ici ? Combien vous paye t-on par soirée ? - Heu… commença la jeune Sue - Peu importe. Je vous donne cent millions, plus les avantages si vous acceptez d’être ma fiancée pendant un mois - Vous êtes sérieux ! Cent millions pour être votre fiancée? Mais on ne se connait même pas Monsieur ! - Je peux tout savoir de vous dans la minute qui suit, si je le veux. Alors vous acceptez oui ou non ? - Mais qui êtes-vous Monsieur ? pourquoi êtes-vous prêt à payer une somme pareille pour avoir une fiancée ? - C’est drôle vous devez être la seule femme dans ce pays à ne pas savoir qui je suis : je m’appelle Bruno Louis Jefferson. Et j’ai besoin d’une fiancée pour des raisons personnelles, vous en saurez d'avantage en temps voulu. - Vous êtes Le Jefferson de la multinationale XULOR.Co ? - Lui-même en personne. Quelle est votre décision Mademoiselle ? Nous n’avons plus assez de temps mon assistant sera là d’une minute à l’autre. - Monsieur Jefferson j’accepte votre proposition. - Très bien jeune fille. Mais sachez que cela ne se fera pas sans conditions…

Chapitre 1 Une belle métisse

Suzanne Manon ouvrit la porte du petit appartement qu’elle partageait avec sa meilleure amie Bianca Matters. Elle poussa un soupir de soulagement en déposant son sac sur l'unique canapé de la pièce. Sa journée à l’université avait été très mouvementée et chargée.

– Bonjour Sue cria Bianca depuis la minuscule cuisine. Tu rentres tard aujourd'hui n'oublies pas que nous devons faire des heures supplémentaires ce soir.

Les deux jeunes filles étaient serveuses du soir au restaurant d'un célèbre chef. Et il les arrivaient d'assurer les heures supplémentaires lors des évènements exceptionnels dans le restaurant comme ce soir où un couple de riche personnes fêtent leurs anniversaires de mariage ce soir et ils ont réservé tout le restaurant. Où demain soir dans l'une des prestigieuses salles de banquet de la ville il aura une soirée dînatoire d'une association caritative.

– C’est aujourd’hui? Oh non! je suis vraiment fatiguée. J'ai mal aux pieds, je sais pas si je pourrais tenir une soirée de plus debout!

– D'accord si tu peux pas c’est pas grave j’irai le faire moi. Mais tu devras être en forme pour la soirée de demain, tu sais c'est un gros cachet que nous allons avoir, et en plus c'est une soirée où il y aura toute la haute société de la ville. Nous ne pouvons pas manquer cela pour rien au monde! l’informa Bianca

– Tu as raison demain je ne pense pas rentrer tard. Je vais essayer d’économiser mes forces pour affronter la soirée de demain. Il nous faut de l’argent, sinon le loyer de ce mois nous serons incapables de le payer et ce sera bonjour les problèmes.

– N’y pense pas trop ma grande jusqu’ici

que ça arrive, nous avons réussi à nous en sortir. Je nous ai concocté un petit repas tu ferais mieux de te laver les mains, nous allons passer à table d’une minute à l’autre.

– Très bien ma biche tu me dépêche d’aller prendre une douche rapide j’en ai besoin.

Elle courut dans sa chambre ranger son sac de classe, puis se dirigea vers la salle de bain. Face au miroir de la pièce, elle regardait sa jolie silhouette . À dix-neuf ans, elle avait un beau corps de femme, avec des courbes généreuses qu’elle avait héritée des origines africaines de sa mère. À l’évocation de sa maman, une larme lui roula sur sa joue, et Sue secoua vigoureusement sa tête pour chasser ce triste souvenir. Elle ne voulait pas se plonger dans la nostalgie en ce moment. Elle ouvrit le robinet et fut aspergée de l’eau froide, heureusement, c’était l’été et donc l’eau froide n’était pas difficile pour les deux jeunes filles. Il faut dire que l’eau chaude était un luxe dans ce petit appartement que Bianca et elle partageaient depuis trois ans déjà.

Elle termina rapidement de prendre sa douche, et sortit de sa chambre habillée d’un short vert et d’un débardeur blanc. Ses cheveux frisés tenaient avec peine dans son bandeau noir. Elle retrouva Bianca et s’assit sur un tabouret. Le plan de travail leur servait également de table à manger. La cuisine était un petit coin aménagé séparé du salon par un petite cloison.

- Qu’est-ce que tu as cuisinée pour nous aujourd’hui jeune fille ? Demanda t-elle en plaisantant

- Des ailes de poulets rôties comme tu les aimes avec des pommes de terre.

- Merci ma biche ! J’ai tellement faim que j’avalerais bien un bison tout entier ! Ce qui fit rire les deux amies qui se servirent à manger avec chacune un verre de soda.

- Pourquoi tu es rentrée si tard Sue ?

- Tu sais bien que la période des examens pour le premier semestre approche et j’ai du retard sur les autres que je dois rattraper. Je suis passée travailler avec mon prof de soutien à la bibliothèque.

- D’accord ! J’aurais dû y penser ! Tu as raison, il te faut décrocher la meilleure note pour pouvoir gagner un stage dans une prestigieuse boîte et espérer décrocher un boulot à la fin !

- Oui c’est mon plus grand rêve en ce moment.

- Le mien c’est d’aller faire une grande sieste après ce repas. Je dois être fraîche et dispo pour le travail de ce soir.

- Ooooh… Je suis embêtée de ne pas pouvoir y aller avec toi ; mais je suis vraiment fatiguée, ma biche, mes pieds me font atroces mal.

- Tu as marchée jusqu’à l’arrêt bus ?

- Oui, et avant ça j’ai du traverser deux fois le campus trois jusqu’au nôtre !

- J’imagine ton calvaire mon amie. Bientôt nous aurons notre voiture !!! Je crois fermement que nous allons réussir à suffisamment économiser pour nous offrir notre véhicule ! Dit Bianca avec enthousiasme.

- Que le ciel t’entendre mon amie !

- Il m’entends toujours. Renchérit Bianca en riant.

Elle se leva avec son plat, et se dirigea vers l’évier, mais Sue l’en empêcha.

- Laisse tout ça, tu as passée le temps à faire la cuisine, je vais nettoyer derrière toi, vas te reposer tu travailles ce soir.

Bianca ne se fit pas prier, elle se lava les mains et partit immédiatement dans sa chambre se reposer.

Sue s’adonna à cœur joie à faire la vaisselle, elle profita pour faire également le ménage dans toute la maison. Elles n’avaient pas beaucoup d’affaires à elles et l’appartement était minuscule. En une heure de temps, elle avait terminé de nettoyer et de ranger autour d’elle. Elle s’assit ensuite pour regarder certains programmes de l’après-midi à la télévision, et finit par s’endormir après une vingtaine de minutes.

La sonnerie stridente de son téléphone la réveilla de son sommeil et elle sursauta brusquement,

- Allô ! Dit-elle les yeux endormis

- Salut ma jolie, j’espère que tu te portes bien. Une voix d'homme enthousiaste retentit de l'autre côté du fil.

- Qui est-ce ? Demanda t-elle toujours embrouillée dans son sommeil.

- Oh… tu me vexe ma jolie. Tu n’as pas reconnu ma belle voix de beau gosse ? Tu as quitté le campus sans me faire signe ! Je t’ai pourtant dis ce matin que je voulais t’emmener déjeuner !

À ce moment, elle fut revenue brutalement à la réalité. Ce n’était autre que Dwayne McAllister, un fils de riche qui s’était mit en tête de la courtiser jusqu’à ce qu’elle cède. Il était le garçon le plus populaire du campus et aucune étudiante ne le résistait. Jusqu’à présent elle se demandait comment il avait pu se procurer son numéro de téléphone.

- Ah ! Dwayne, c’est toi ! Fit-elle d’une voix pleine de déception.

- Oui c’est moi. Tu t’attendais à qui d’autre ?

- À tout le monde sauf toi. Comment as-tu eu mon numéro de téléphone ? Je ne te l’ai jamais donné à ce que je sache.

- On dirait que cela ne te fait pas plaisir !

- Écoute Dwayne, je suis épuisée, et tu m’a réveillée alors dis-moi ce que tu veux.

- Tout doux ma tigresse. Je t’invite à déjeuner dans ton restaurant de choix. Dit-il avec arrogance.

- C’est gentil mais j’ai déjà déjeuné. Merci pour l’invitation et maintenant j’aimerais retourner à ma sieste s’il te plaît.

- Très bien ma jolie, je te laisse te reposer, je t’appelle plus tard. Dit-il d’un ton menaçant.

- Ne te dérange pas, je suis très occupée. Répondit-elle rapidement et raccrocha aussitôt.

Elle était exaspérée par le comportement de ce Dwayne, il pensait être irrésistible et que toutes les filles du campus étaient à lui. Jusqu’ici, elle avait réussi à se faire toute petite dans le campus, elle avait réussi à obtenir une place dans ce prestigieux établissement universitaire privé grâce à son père. C’est la seule chose qu’elle avait accepté de lui. Tous les étudiants ou presque étaient issus des familles riches et pouvaient tout se permettre. L’université appartenait à la famille McAllister, c’était normal que son héritier soit admis à suivre les cours malgré ses mauvaises notes.

Sue secoua la tête pour se débarrasser des images de lui et éteignit la télévision pour aller dans sa chambre. Il était trois heures de l’après-midi, et la chaleur devenait de plus en plus intense. Dans sa chambre il y’avait un ventilateur qui lui donnait de l’air frais. Elle se refugia dans celle-ci et décida de mettre à profit son temps et d’étudier en attendant l’heure d’aller réveiller Bianca afin qu’elle se prépare pour aller bosser.

Elle se plongea dans ses bouquins et perdit la notion du temps. Elle entendit les bruits étouffés de Bianca entrain de se préparer pour la soirée, et sortit de sa chambre.

- Comment tu te sens Bianca ?

- Je me suis bien reposée, je suis d’attaque pour ce soir. Dit-elle en souriant.

- Très bien, je suis soulagée. Elle serra son amie dans ses bras. Tu es une brave fille. Bon courage pour ce soir, ajouta Sue.

- Merci maman…rétorqua Bianca avant de pouffer de rire. Il est temps pour moi de partir. Je serais de retour dans six heures au grand max !

- Bonne soirée. Je vais bouquiner en attendant ton retour.

- D’accord Sue. Bonne soirée à toi également. Bianca l’embrassa sur la joue et sortit de l’appartement en refermant derrière elle.

Restée seule, Sue fit l’inventaire des factures du mois. Elle calcula la somme totale qu’elles devront économiser d’ici la fin de semaine. Depuis qu’elle avait prit son indépendance voilà trois déjà en compagnie de sa sœur d’adoption Bianca, les deux jeunes filles avaient toujours eu des fin du mois difficiles. Elles devaient faire des heures supplémentaires ou des extras pour espérer arriver à payer toutes leurs factures et faire des provisions pour le mois à venir. Elles ne pouvaient s’offrir des loisirs comme les autres filles de leurs âges pour le moment. Sue avait la possibilité d’être retenue dans une grosse boîte pour effectuer son stade et décrocher un boulot à la fin du stage. C’était actuellement leur seule issue et pour cela, elle devait travailler plus que les autres pour obtenir les meilleurs notes. Elle referma le cahier des comptes et se remit à ses études.

À l'heure du dîner, elle se prépara un sandwich, but un verre de lait chaud et mangea une pomme. Elle retourna dans ses livres jusqu'au retour de Bianca, qui lui raconta le déroulement de la soirée et lui remis tout le pourboire encaissé de la soirée et l'argent reçu pour ses heures supplémentaires. C'était en tout une très belle somme. Satisfaite, elle prit une douche et se coucha le cœur léger.

,

Continuer

Inspirés de vos vus

Autres livres par BIJOURO

Voir plus
Chapitres
Lire maintenant
Télécharger le livre