icon 0
icon Recharger
rightIcon
icon un livre d'histoire
rightIcon
icon Déconnexion
rightIcon
icon Télécharger l'appli
rightIcon
Chapitre 20
No.20
Nombre de mots : 1285    |    Mis à jour : 30/12/2021

Ma douleur étant insupportable, j’ai attrapé sur le « bourreau » de mon tortionnaire, un coupe-papier et me suis scarifié les avant-bras tant que je pouvais.

— C’est horrible !

— On pourrait le croire, mais le soulagement que j’ai éprouvé au moment de l’acte réel était proche de la jouissance. La douleur physique a gommé ma souffrance intérieure, certes durant une très courte durée, mais une jouissance tout de même.

— Mantinko, pourquoi ne t’es-tu pas plutôt tourné vers Allah ?

— Ma profonde détresse, mon calvaire revenant sans arrêt dans ma tête, mon désespoir profond et mes blessures morales ont tout balayé sur leur passage, y compris ma foi.

Le feu que je croyais éteint au plus profond de moi ne demandait qu’à se rallumer à la moindre étincelle de souffrance.

— As-tu pris rendez-vous chez ton démineur de drames humains ?

— Oui, oui et je t’avoue que je le considère un peu comme mon Dieu du moment.

— Mantinko, sens-tu au plus profond de toi, l’envie de t’en sortir ?

— Je ne sais pas Adèle, je suis totalement perdu. Je me sens seul au monde, loin des miens, des gens que j’aime et je me dis que je ne reverrai jamais plus ma famille. Si je remets un seul pied sur le territoire guinéen, je suis un homme mort. Ici en Belgique, je ne connais que toi.

— Ce n’est déjà pas si mal ! Dis-moi mon beau Prince, connais-tu Nelson Mandela ?

— Évidemment, qui ne connaît pas cet homme extraordinaire qui a été emprisonné de longues années pour ses idées, luttant toute sa vie contre la ségrégation raciale.

— Mandela a dit un jour : « Je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j’apprends ».

Jour 54

— Bonjour Madame Ying.

— Bonjour Docteur.

— Comment allez-vous ?

— Je vais bien, très bien même. Je sens pleinement les effets du parachutisme ascensionnel freudien.

— Formidable, Adèle !

— Je règle un à un mes démons du passé. J’abats les cartes et les redistribue à ma guise. Je me sens de plus en plus en phase avec moi-même, plus respectueuse de mon existence. Je tends chaque jour vers des petits bonheurs qui m’illuminent.

— À quoi attribuez-vous votre positivisme de vie revenu ?

— À Mantinko.

Relevé de compte

Bonus à réclamer dans l'application

Ouvrir