icon 0
icon Recharger
rightIcon
icon un livre d'histoire
rightIcon
icon Déconnexion
rightIcon
icon Télécharger l'appli
rightIcon
Chapitre 14
No.14
Nombre de mots : 1529    |    Mis à jour : 30/12/2021

Acte 3

L’allumeuse d’étincelleset l’abuseur de bonheur

Ma vie est une voie sans issue. Je m’enfonce chaque jour un peu plus dans les entrailles de l’Enfer terrestre. Tout est souffrance en moi. Je sens que je m’échappe. Adèle, tu dois te rendre à l’évidence, ton existence est sérieusement en train de dérailler, de te filer entre les doigts.

Mon mariage est un fiasco total, mes enfants buggent et malgré tout l’amour que je leur porte, je n’arrive plus à les aimer. Que dire de mon travail que j’affectionnais particulièrement ? Je me débats dans une mer houleuse, truffée de requins aux dents longues, de prédateurs à l’ego surdimensionné, avides de m’écraser et de me soumettre à leur bon vouloir, leur procurant un véritable sentiment proche de la jouissance. Je n’ai qu’une envie, m’envoler loin, très loin de cet univers kafkaïen, loin de la malveillance ambiante, loin de toute détresse morale.

Toute ma vie, j’ai collectionné les psychologues, les psychiatres, les anxiolytiques, le yoga, les antidépresseurs, la pleine conscience, j’ai testé toutes sortes de thérapies les plus innovantes les unes que les autres, rien n’y fait. Alors, à quoi bon vivre ? Cette lourdeur existentielle est imprégnée en moi. Je suis sans saveur. Je veux descendre de ce carrousel infernal.

Dimanche 20 avril 1 h 02

— Allo, bonsoir, SAMU Paris 19e

— Au secours, au secours, ma femme s’est écroulée sur le sol, elle est inanimée. Vite, vite, au secours, à l’aide !

— Monsieur… Monsieur ? Calmez-vous, reprenez votre sang froid ! Expliquez-moi ce qui se passe.

— Ma femme s’est évanouie en voulant se lever du lit pour aller aux toilettes. Cependant, elle respire toujours. Ce qui m’inquiète, c’est que j’ai retrouvé sur la table de la cuisine deux boîtes de médicaments, totalement vides, à côté d’une bouteille d’eau tout aussi vide.

— Pouvez-vous me donner le nom exact des médicaments ?

— Sidéral Retard, ma femme a des problèmes d’hypertension depuis de nombreuses années.

— OK, OK, je vous envoie d’urgence une ambulance. Je vous ai géolocalisé, les secours seront là d’ici 10 minutes.

Hôpital Paris 19e, Service des urgences 2 h 30

— Madame Ying ? Madame Ying ? Vous m’entendez ? Je suis l’infirmier urgentiste.

— …

— Madame Ying ? Vous êtes à l’hôpital. Tout va bien, vous êtes entre de bonnes mains et en totale sécurité.

— À l’hôpital ? Pourquoi ?

— Cette nuit, vous avez avalé une forte dose de médicaments qui aurait pu vous être fatale.

— Elle ne l’a pas été si je comprends bien. Pourtant, c’était bien mon but, totalement assumé et intentionnel.

— J’ai bien compris Madame Ying, c’est pourquoi, demain, vous rencontrerez le docteur Willems, psychiatre des âmes en peine. Je pense qu’il est important que vous puissiez lui expliquer et comprendre le sens de votre geste. Reposez-vous maintenant, vous en avez bien besoin. Au moindre problème, n’hésitez pas à m’appeler. D’accord ?

Relevé de compte

Bonus à réclamer dans l'application

Ouvrir