back
Télécharger l'appli
icon 0
icon Recharger
rightIcon
icon un livre d'histoire
rightIcon
icon Déconnexion
rightIcon
icon Télécharger l'appli
rightIcon
Juste toi et moi

Juste toi et moi

mya0079

4.9
avis
214.3K
Vues
100
Chapitres

Louane n'a jamais connu la sécurité d'une meute. Fille illégitime d'un Alpha, sa mère a quitté les siens avant sa naissance, leur préférant une vie parmi les humains. Evan a quitté sa meute depuis des années, évitant ainsi un conflit familiale qui n'aurait pu se résoudre que dans le sang. Leurs destins se croisent pour briser la routine de leur petite vie tranquille. Entre amis et famille, leurs parcours est semé d'embuches mais ne dit on pas que les obstacles rendent plus fort ?

Chapitre 1
Chapitre 1

Avant de commencer cette nouvelle histoire ensemble, je voulais vous remercier pour tout vos messages sur mes deux précédentes histoires. Un grand merci pour vos encouragements. J'ai également prit en compte le fait que vous aimeriez des histoires un peu plus longue. Je pensais que ça pourrait vous déranger à cause du système d'attente pour la lecture entre les chapitres mais je vais faire de mon mieux pour vous satisfaire.

Sur ce bonne lecture à vous tous.

POV Louane

Comme tout les soirs une fois devant la porte du club je soupire. Je n'ai pas honte de faire ce que je fais, ça paye bien et ça me permet de vivre. Néanmoins, comme tout les soirs je soupire avant de rentrer.

Dès que je passe la porte, je regarde le planning du soir, les réservations, et constate que je suis en salle VIP avec 3 autres filles. Il ne peut y avoir qu'une seule raison à ça, un enterrement de vie de garçon. Je soupire un peu plus, c'est tout l'un où tout l'autre. Des pourboires à gogos où des mecs bourrés ne cherchant qu'à nous tripoter.

Je ferme les yeux un court instant avant de me diriger dans la loge. Les autres filles me saluent pendant que je rejoins celles avec qui je vais passer la soirée.

Une petite nouvelle qui n'est là que depuis une semaine et deux autres arrivées avant moi. Elles m'informent sur les goûts des clients et je me prépare.

30 minutes plus tard je suis prête, je me dirige vers la loge VIP . J'ai opté pour la classique écolière avec la petite jupe plissée avec des chaussettes qui montent jusqu'aux cuisses et la chemise blanche nouée comme un soutien gorge. Ça plaît toujours et depuis le temps je sais ce qu'il plaît.

J'ai encore un peu de temps avant qu'ils arrivent et seule la nouvelle est déjà là. Elle est stressée, je le vois. Malgré sa tenue provocante, aguichante, elle a peur de la suite

- T'inquiètes pas, c'est comme une danse classique. Plus tu joues la comédie, plus ils aiment ce qu'ils voient et plus toi tu gagnes du fric. Ne pense à rien d'autres, ça file mal au crâne et en plus ça ne paye pas les factures.

- Je sais, dit elle à voix basse, c'est juste que j'ai entendu des histoires sur ce genre de soirées...

- Je ne suis pas une novice, je te laisserais pas dans la merde, promis, dis je en lui souriant.

- Merci.

- T'inquiètes, on a toutes eu une première fois. Je me souviens très bien de la mienne. Souffles un bon coup. Fais comme si il n'y en avait qu'un seul et tu verras que tout se passera bien.

Je termine ma phrase en parvenant à la faire sourire et presque aussitôt, une sensation étrange me traverse. Mon corps est parcouru d'un long frisson alors qu'une douce chaleur se propage en moi .

Les deux autres filles nous rejoignent. J'ai presque l'impression d'avoir de la fièvre tellement j'ai chaud. Des bruits de pas se rapprochent. Mon cœur s'emballe sans que je ne parvienne à l'expliquer.

La musique s'élève. On sait toutes ce qu'on a à faire et pourtant, même si je suis le mouvement, je sens que mon corps réagit étrangement.

Les premiers passent la porte, mon cœur bat de plus en plus vite. Une délicieuse odeur m'envahit, quelque chose qui me fait trembler sur place, jusqu'à ce que je le vois.

Brun aux yeux noir. Un large tatouage en forme de loup dans le cou. Un mètre quatre vingt, tout en muscle. Parfait.

Ma louve s'agite alors que j'essaye de fermer les yeux mais au même moment, il me regarde et toutes mes certitudes s'envolent en éclats.

Il reste la, à m'observer, les autres se sont déjà installés. Les filles doivent avoir commencées leur jeu de séduction. Et moi, je reste là sans bouger, jusqu'à ce que son regard glisse le long de mon corps.

Sur le moment, je me sens un peu honteuse de porter ce genre de tenue mais j'ai l'impression qu'il apprécie et comme tout les autres, il finit par aller s'asseoir sans pour autant me quitter des yeux.

Le show commence. Les filles se partagent l'attention des hommes présents. Il n'y a que moi, qui ne m'approche que de lui.

Mon corps réagit à sa présence comme si nous étions seuls. La musique est suave et alors que les autres commencent juste à onduler, je me fixe devant lui en dénouant la chemise que je porte.

Il a beau se contenir, ces yeux ne quittent pas mes doigts. Je bouge légèrement mon bassin en m'approchant alors qu'il écarte les cuisses pour m'offrir un passage dans lequel je m'engouffre.

Je fais glisser ma chemise en continuant à danser. Je me calque au rythme de la musique, retrouve mes réflexes tout en savourant chacune de ces réactions.

Ces yeux sont animés d'un intense brasier. Ces mains sont posées sur ces cuisses, portant alors que je lui dévoile ma poitrine, je sais qu'il aimerait les avoir posées sur moi.

Je ne le quitte pas des yeux, je fais tout pour maîtriser la louve en moi. J'ondule au rythme de la musique. Je bouge pour lui.

Il m'observe, ignorant jusqu'à ces amis alors que mes mains glissent sur mon corps. Je me mords la lèvre et son sourire se fait plus aguicheur.

Si lui n'a pas le droit de me toucher, moi en revanche j'ai tout les droits, telles sont les règles de l'établissement.

Je m'agenouille entre ces cuisses avant de me frotter à lui en remontant jusqu'à son torse. La musique couvre son grognement auprès des autres ,mais moi je l'ai entendu.

C'est à mon tour de sourire alors que mon visage n'est qu'à quelques centimètres du sien. Je sens son souffle chaud sur ma peau, frissonne tout en continuant à danser.

Mes mains passent sur son torse puissant pendant que je me redresse pour m'installer à califourchon sur lui. Son regard s'assombrit mais déjà mon corps se soulève pour que personne ne le voit.

Ça se joue entre lui et moi et personne d'autre.

Je continue mon show. L'un de ces amis l'interpelle mais il ne répond pas. En cet instant, il ne voit que moi.

Dans cette position, alors que mon bassin se frotte lascivement à lui, je ne peux que sentir à quel point ça lui plaît.

Il ferme les yeux en rejetant la tête en arrière quand j'accentue la pression entre nos corps. Je me penche un peu plus vers lui, laissant ma poitrine se frotter contre son torse avant de lui susurrer

- Comment tu t'appelles?

- Continues petite Louve, répond il d'une voix grave.

Tout mon corps réagit à ces mots, au timbre même de sa voix. J'appuie un peu plus fort sur son sexe. Je le sens palpiter sous ces vêtements, bien qu'il n'en n'ait pas le droit, il accompagne légèrement mes mouvements. Je mime l'acte sexuel, lui fait effleurer ce qu'il pourrait obtenir de moi.

Il grogne un peu plus, heureusement les autres commencent à être bruyant. Je le sens trembler contre moi avant de se tendre en plantant son regard dans le mien.

Son sourire est juste magnifique, sensuel, empli de gourmandise. Si je ne me rappelais pas où j'étais, je l'aurais embrassé sur le champs.

Je reste une minute sans vraiment savoir quoi faire avant qu'il ne me dise

- Tant que je te dis pas d'arrêter continue.

Tout mon corps tremble en l'entendant. Alors je continue, encore et encore. Je peux le sentir attendre l'orgasme plusieurs fois et à chaque fois, il m'en redemande.

La soirée touche à sa fin. Le signal rouge nous informe qu'on arrive au terme du temps imparti. Il le remarque aussi au moment ou je le fais jouir une dernière fois.

Un voile couvre son regard l'espace d'un instant. Je me rapproche une dernière fois avant de lui redemander

- Je t'en prie dis moi au moins comment tu t'appelles, tu me dois bien ça.

- Evan mais il ne se passera rien de plus que ça.

- Je te trouve extrêmement égoïste sur ce coup, tu pourrais au moins me rendre la pareil, dis je en me relevant avant de lui faire un clin d'œil.

Il attrape mon poignée avant de m'attirer vers lui pour me dire

- Ne me provoque pas de trop petite Louve, tu risquerais d'être surprise, dit il en me faisant frissonner.

- D'après ce que j'ai pu sentir la surprise serait des plus agréables, lui dis je au creux de l'oreille.

Il me regarde, surprit par mon aplomb alors que je m’éclipse rapidement pour revenir aussi vite avec mon numéro griffonné sur un papier. Je lui glisse dans une poche avant de lui dire

- Si tu veux savoir comment je m'appelle t'as qu'a le demander. Ou encore mieux, si t'en veux plus tu sais où me joindre.

La porte s'ouvre. Les garçons doivent partir. Je le vois mettre sa main dans la poche qui contient mon numéro. Son regard sur moi se fait brûlant avant qu'il disparaisse comme il est arrivé.

J'entends les autres filles parler, je sais que j'ai pas été pro, mais ça, je pouvais pas le prévoir.

Je ferme les yeux, j'essaye de me calmer en retournant avec les autres sur la piste principale.

Je suis pas dedans, je le sais, je le sens. Au bout d'une heure, je fini par arrêter et retourne me changer pour rentrer chez moi.

Il est déjà 3h du matin. En sortant, je regarde mon portable dans l'espoir d'y trouver un message avant de me dire, que même si il m'a sentit , il n'acceptera jamais une Louve comme moi. Je remets mon portable dans mon sac, marche jusqu'à ma voiture. Alors que je la déverrouille, je me retrouve plaquée contre la voiture pendant qu'il se presse derrière moi.

Je gémis en le sentant si puissant. Ces mains agrippent mes hanches avec force, je pose ma tête sur le vitre, tout mon corps tremble à son contact . Il se penche vers moi, vers ma nuque . Dans un pur réflexe, je penche la tête pour lui laisser un accès à mon cou.

Alors que ces lèvres se posent sur mon cou, je peux sentir qu'il sourit. Sa langue glisse sur ma peau, m'arrachant un nouveau gémissement.

Ne souhaitant pas rester passive, je respire profondément en parvenant à me retourner pour lui faire face. Ces yeux m’électrisent, son souffle se mêle au mien.

Mon regard passe sur ces lèvres, j'en ai tellement envie, il est si proche de moi, à porté de main. Il sourit un peu plus avant de me dire

- Dis moi, qu'est-ce que tu veux petite Louve, dit t il en passant sa langue sur ces lèvres.

Je suis incapable de le quitter des yeux et les mots sortent sans que je ne puisse les contrôler

- Je veux t'embrasser, dis je d'une voix que je ne me reconnais pas.

- C'est tout ce que tu veux petite Louve, continue t il en se collant un peu plus à moi.

- Non, ce que je veux c'est toi.

Je sais que mes yeux ont changé de couleur, j'arrive pas à me contrôler. Il est à moi, rien qu'à moi. Un sentiment de possessivité m'envahit, quelque chose que je n'avais jamais ressentis avant et qui me pousse à passer mes bras autour de son cou avant de lui dire à mon tour

- Et toi Evan, qu'est-ce que tu veux ?

Télécharger le livre