back
Télécharger l'appli
icon 0
icon Recharger
rightIcon
icon un livre d'histoire
rightIcon
icon Déconnexion
rightIcon
icon Télécharger l'appli
rightIcon
Tendresse incontrôlable

Tendresse incontrôlable

Khadijaaah12

5.0
avis
2.6K
Vues
6
Chapitres

regarde moi, Disons que j'ai trois mois à vivre seulement trois mois profitons en! Vivons ces trois mois ensemble passionnément comme si demain n'existait pas Nff~khadijah✍🏾♥️

Chapitre 1
Tendresse incontrôlable

PENDA! PENDA! J'arrive maman. Dis-je en m'empressant de poser mon téléphone sur le lit avant d'aller prendre mon pantalon qui était dans le dressing. Après avoir fini de m'habiller, je me peigne les cheveux, porte mes baskets, prend mon sac puis je descend rejoindre la cuisine où mes parents étaient assis en train de prendre leur petit déjeuner Moi: bonjour. Dis-je en faisant un bisou sur la joue de mon père Maman: Wa ioe Ndeye Penda heure bi nguay dora gueine seu neikk? Yangui melni kou deiffi woul examen (Ndeye Penda c'est à une heure pareille que tu daigne enfin de sortir de ta chambre? On dirait que tu n'es pas sur le point d'aller faire un examen) Et voilà elle recommence. Ça fait plus de 9mois que j'attends cette phrase que j'en ai pris l'habitude. À chaque fois elle me dit « Penda, tu oses regarder la télé alors que tu as un examen à préparer dans 8mois », ou encore « Penda sort de la cuisine et va apprendre tes leçons n'oublie pas que tu as un examen à préparer », ou encore « Penda, tu es encore sur ton téléphone au lieu de refaire les exos que vous aviez fait en classe. Je crois que tu n'es pas consciente que tu as un examen dans 5mois » Elle n'a que ça sur la bouche et me mets trop la pression dès fois ça m'arrive de m'énerver mais ça passe parce que je sais qu'elle ne veut que ma réussite. Ma mère, Soukeyna Diallo c'est la femme de ma vie je l'aime plus que tout au monde. Elle est plus qu'une belle mère pour moi en fait ma vraie mère Mariéta Tall est morte une semaine après ma naissance il y'a 18ans et 6mois de cela même si je ne la connais pas je l'aime après tout c'est elle qui m'a donné la vie. Moi: maman toi aussi, tu sais très bien que je me suis bien préparé. Inshallah je l'aurais haut la main. Dis-je avant de lui donner un bisou sur le front Elle: inshallah ma chérie. Installe toi et mange. Dit-elle en me servant une assiette garnie de pancakes au chocolat. Tu dois manger du sucre ça aide à réfléchir On s'est regardé avec papa avant de pouffer de rire. Non mais elle abuse Elle: Quoi? Papa: tu es sérieuse? Mon amour on dirait que c'est toi qui va faire l'examen à la place de Penda. Laisse la se détendre au moins sinon tu vas la stresser Moi: vraiment. Dis-je en prenant une bouchée de mon assiette Maman: je veux juste la voir réussir. Répondît elle avec une voix nouée Non, j'espère juste qu'elle ne va pas se mettre à pleurer. Je me suis levé pour aller la prendre dans mes bras. Elle est tellement fragile depuis la mort de son grand frère Boubacar et de sa mère Dibor Séne il y'a deux mois. Elle fait semblant d'aller mieux mais on sait tous qu'elle a dû mal à l'accepter et c'est vraiment triste Moi: maman toi aussi ne pleure pas Elle: désolé ma puce je ne voulais pas m'emporter. Dit-elle en essuyant ses larmes Moi: ce n'est pas grave mah Papa: Penda fini ton assiette et je t'amène à ton centre. Mon amour va te reposer parce que tu as en vraiment besoin. Maman: non! Je veux l'accompagner Papa: tu sais très bien que tu ne vas pas bien Maman: JE VAIS BIEN! COMBIEN DE FOIS DEVRAIS-JE TE LE RÉPÉTER? Dit-elle avant de jeter la tasse de verre qu'elle avait entre ses mains. Celle ci se brisa en mille morceaux sur le sol. Papa se retenait pour ne pas exploser. MouHammadou Moustapha Kane est un homme qui ne tolère pas l'impolitesse. C'est pour cela qu'on le craint tous. Quand il est à la maison tout le monde est calme même les jumeaux (Djibril et Mariéta) dès fois on est content quand il n'est pas dans les parages Elle: je....je...désolé. Dit-elle avant de courir pour aller se réfugier dans sa chambre Papa: mon dieu! Elle commence vraiment à dépasser les bornes. Ce n'est pas la première fois qu'elle fait ces genres de choses. Un jour elle avait failli mettre la maison en feu parce qu'elle avait laissé l'huile sur le feu et à oublier de l'éteindre. Elle est sur le point de la dépression d'après le médecin, elle refuse d'accepter la mort de sa mère et de son frère. Moi: papa tu peux aller t'occuper d'elle s'il te plaît. Je vais dire au chauffeur de m'amener à l'école Lui: tu en n'es sûre? Moi: certaine! Maman a besoin de toi Lui: d'accord. Bonne chance. Dit-il en me prenant dans ses bras Moi: merci beaucoup papa. Je suis parti rejoindre le chauffeur Tonton Papis, il travaille pour nous depuis ma naissance. Après mettre installé dans la voiture, je mis mes écouteurs et me laisse bercer par la belle voix de Sheikh Sudais. Même si je ne me suis pas encore voilé, je pratique très bien ma religion. Je ne rate aucune prière ainsi que le ramadan c'est mon mois préféré si seulement ça pouvait durer toute l'année. Vingt minutes plus tard nous arrivons à mon centre d'examen. Je descendis rejoindre ma meilleure amie qui était debout à l'entrée de la porte principale. Elle s'appelle Sadya Tanou Kanté c'est une malienne. On forme notre bande elle, moi, Gaëlle Dasilva une capverdienne et Wassila Fall une Sénégalo/marocaine. Gaëlle et Wassila sont dans d'autres centres. Heureusement pour moi que j'ai une amie qui dans le même centre sinon j'allais être toute seule parce que je ne suis pas vraiment sociable. Dans mon école je suis là bas depuis la sixième je connais personne alors que Gaëlle et Wassila sont venues en 2nd et elles connaissent tout le monde. Moi: Sadyaaaaa. Dis-je en la prenant dans mes bras Elle: ioe bayimeu! (Laisse moi tranquille!) J'ai la trouille en ce moment Moi: déstresse ma chérie. Elle: imagine si les épreuves sont difficiles. Hé Allah je vais mourir Moi: si tu continues comme ça tu vas avoir de la peine à te concentrer Elle: mon père va me tuer si j'obtiens pas le bac. Dit-elle en se rongeant les ongles et en tapotant son pied sur le sol Moi: sadya! Elle: oui? Moi: respire et expire. Dis-je pour l'aider à se calmer parce qu'elle risque de piquer une crise d'angoisse Moi: c'est juste un examen! Dit toi tout simplement que tu es capable de le faire et inshallah nous l'aurons toutes Elle: d'accord, merci Penda Moi: c'est normal. Viens on entre. Dis-je en entendant la sonnerie. Comme on n'est pas dans la même salle après l'avoir accompagnée dans la tienne, je suis parti rejoindre la mienne. C'est bizarre je suis la seule élève dans cette Salle qui ne suis pas stressé et je remercie Allah pour cela. Le stress les gens le banalise tellement mais c'est une maladie très grave parce ça mène à l'anxiété voir même des envies suicidaires notre cerveau n'est jamais tranquille à chaque fois il y'a quelque chose qui nous préoccupe. Moi: Oumou. Dis-je en tendant la main à une camarade de classe qui était assise dans l'autre rangée à côté de moi Elle: ioe Penda esk wer ngua? Sama yaye neina examen keine dou diokhé lokho pour nouyo parce que woroul nite meune nala liguey do bindeu dara. (Penda est-ce que tout va bien chez toi? Ma mère à dit que ce n'est pas sûre de serrer la main aux gens lors d'un examen parce que la personne pourrait te marabouter et tu ne pourras rien écrire) J'ai éclaté de rire. Les sénégalais sont vraiment superstitieux Moi: tchipp que des foutaises. Oumou: wa bakhna! (Ok c'est bon) pour ma part je ne vais pas prendre le risque. Est-ce qu'on t'a donné un talisman? Regarde les miens dit-elle en montrant des trucs bizarre qui sont attachés à ses bras et autour de sa taille Elle vraiment folle cette fille Moi: je te laisse dans tes délires. Parce que ça se voit que tu n'as pas toute ta tête. Déclare je avant de retourner à ma place En voyant le surveillant arrivé je sortis six copie double et mon trousseau avant d'aller poser mon sac sur la table réservé aux professeurs. Surveillant: Bonjour! Nous allons commencer avec l'épreuve de philosophie. Dit-il en distribuant les feuilles. C'est pour 4h! 08h05min=>12h05min ni plus ni moins. Bonne chance! Nous: merci Je fais mes duas avant d'attaquer l'épreuve SOUKEYNA DIALLO 07h:30min Couché sur mon lit avec les larmes qui ruissellent je repense aux années passées au près de ma mère et de mon frère. Ça me brise le cœur de ne plus les avoir à mes côtés. Leur mort je m'en souviens comme si c'était hier FLASHBACK 2mois plutôt Je venais de finir de nettoyer la cuisine quand mon téléphone sonna et affiche le nom de ma mère. Elle est retourné à Joal après la naissance de Oulina. Elle habite toujours avec Boubacar et MAGUI (mon frère et ma belle sœur) comme Dibor (la fille de mon frère et l'homonyme de ma mère) est ici à Dakar pour continuer ses études ainsi que Sadikh qui travaille comme comptable dans l'entreprise de Abdallah (le petit frère de Moustapha) Moi: allô maman Elle: ma chérie comment vas-tu? Moi: je vais très bien et toi? Elle: ça va Alhamdoulillah. Moustapha et les enfants j'espère qu'ils vont bien? Moi: oui tout le monde se porte à merveille Elle: Ah Alhamdoulillah. En fait je t'ai appelé pour te dire que demain inshallah avec Boubacar on veut aller Fouta... Moi: ...qu'est-ce que vous allez faire là bas? Elle: c'est Alpha qui nous a convoqué Moi: maman et vous allez vraiment y aller? Maman votre voyage là je ne le sens pas et n'oublie pas que Alpha ne nous aime pas, il est capable de tout pour nous détruire Elle: ioe Soukeyna mouno bayi niaw nthiortt. Et arrête ce que tu dis Alpha est malade j'en suis sûre qu'il veut tout juste se faire pardonner ses erreurs. En plus il a envoyé un chauffeur pour nous y amener Moi: maman s'il te plaît ne partez pas! Alpha ne changera jamais daffa sokhor Elle: ioe hé doul! Je ne te demande pas ton avis. Je te préviens tout juste. Dit-elle avant de raccrocher Ma mère quand elle a quelque chose en tête, elle y va jusqu'au bout. Comme c'est sa décision elle veut vraiment partir je ne vais plus m'en mêler. Après avoir fini le nettoyage je monte voir si les enfants sont couchés avant d'aller rejoindre ma chambre où Moustapha dort. Il vient de rentrer du Maroc après avoir passé une semaine là bas. J'ai pris une douche avant de me coucher à ses côtés. Le lendemain je me suis réveillé en sursaut j'ai pris mon téléphone et il était 13h30min. Moi: mais Moustapha pourquoi il ne m'a pas réveillé? Dis-je en enfilant mon abaya qui était posé sur le canapé en face du lit. Je suis parti dans la cuisine où était Sophia la bonne Moi: salam Alaykum Sophie Elle: Ah Madame Kane! Comment allez-vous? Moi: ça va Alhamdoulillah! Où est Moustapha? Elle: Monsieur vient tout juste de sortir. Avant de partir il a reçu un appel disant qu'une certain Daba est décédé Moi: Daba. Répète je parce que Moustapha ne connaît personne portant ce nom Elle: oui! C'est tout ce que j'ai entendu Moi: d'accord merci Elle: je vous apporte votre petit déjeuner? Moi: non! Je n'ai pas faim. Dis-je en allant rejoindre ma chambre. Je m'assoie à côté de la fenêtre qui donne une belle vue sur le jardin. Je prend mon téléphone pour appeler mon mari mais ça sonne dans le vide. J'essaye avec maman et Boubacar mais je tombe sur leur messagerie. Je commence vraiment à avoir peur parce que maman n'est pas du genre à laisser son téléphone traîner, elle l'a tout temps avec elle. Peut-être que Sophie avait mal entendu que l'appel que Moustapha avait reçu disait que c'est Dibor au lieu de Daba, mais non parce que si c'était le cas il allait au moins me prévenir. Je fais les cents pas quand la porte de la chambre s'ouvrît sur mon mari qui a les yeux rouges signe qu'il a pleuré Moi: no...non....ne me dit pas que.... Lui: je suis désolé. Dit-il avec la gorge nouée Moi: moustapha....non! Ce n'est pas possible! J'ai parlé avec elle hier moustapha. Dis-je en me laissant tomber sur le sol parce que mes jambes sont devenues trop lourdes pour supporter mon poids Lui: Soukeyna toudal Yallah. Dit-il en me prenant dans ses bras Moi: moustapha bayil di fowé ak seu khel ma mère va très bien et j'attend son appel Lui: Soukeyna ressaisis toi. Ils sont morts Moi: qui est mort? De quoi est-ce que tu parles? Demande je en me dégageant de son emprise Lui: Ta mère et ton frère sont décédés ce matin lorsqu'ils se rendaient chez ton oncle. Je suis désolé RETOUR À LA RÉALITÉ Quand il me l'avait annoncé je me suis évanouie sur le coup parce que c'était impossible pour moi d'accepter la mort de mes êtres les plus chers en une seule journée c'était quasiment impossible et jusqu'à présent je refuse de m'y faire. La voiture avait pris feu d'après lapolice et seul le chauffeur est sorti vivant. Lors des funérailles personnes de la famille de mon père était présent même pas ce Alpha qui les avait soit disant convoqué. C'est La voix de mon mari qui me sorti de ma rêverie Lui: il faut qu'on parle! Dit-il en s'asseyant en face de moi Moi: nous n'avons rien à nous dire Lui: pourquoi Est-ce que tu refuses d'accepter leur mort? N'es tu pas musulmane Soukeyna? Ne crois tu plus à Allah le protecteur, le souverain, le pacifique, l'arbitre suprême? Ne crois plus à la mort et à la vie? Ne crois tu plus que ce dunya est éphémère? Ne crois tu plus que toute âme gouttera à la mort? Moi: moustapha...sniff...tu ne comprends pas....sniff....ma mère et mon frère sont tout ce que j'ai....

Lui: ....tu n'as pas Alioune, tu n'as pas Alimatou et Sadikh est-ce ça t'arrive de te demander comment est-ce qu'il doit se sentir après avoir perdu sa mère et son frère qui était comme un père pour lui? Est-ce que tu penses aux enfants? Moi: ma mère....sniff...a été un père et une mère pour moi...sniff...elle est tout pour moi...sniff...alors je ne peux pas du jour au lendemain les oublier....c'est impossible! Lui: j'ai aimé Mariéta de tout mon cœur. Mais j'ai su me relever après sa mort parce que tout simplement j'ai pris Penda comme ma force. Si j'ai tenu jusqu'à ici c'est tout simplement grâce à elle. Fait en de même avec les enfants! Ils ont besoin de leur maman. Tu t'absentes trop tout le temps ton esprit divague et ça commence vraiment à taper sur les nerfs. Ressaisis-toi! Dit-il avant d'entrer dans les toilettes J'ai éclaté en sanglots. Moustapha est vraiment égoïste. Il ne peut pas comprendre ma douleur parce qu'il n'a jamais perdu un parent. il ne sait pas qu'est-ce que ça fait. Après quelques minutes il est ressortit avec une serviette autour de la taille et les gouttelettes d'eau sur tout le corps Lui: les enfants vont revenir de chez mes parents la semaine prochaine. Tu as intérêt à changer de mine d'ici là! Moi: oui. Déclare je avant de remonter la couverture sur moi J'ai pleuré jusqu'à m'endormir. À mon réveille il était 15h donc je suis parti prendre une douche. Je suis descendu à la cuisine et j'ai trouvé une assiette garnie de Yassa au poulet. Je me suis bien régalé après avoir fini je partis m'installer devant la télé. Je suis en congé depuis deux semaines parce que ça m'ai arrivé deux fois de confondre les médicaments que je devais donner aux patients donc mon supérieur m'a demandé de prendre des congés pour me reposer. Je dois reprendre dans 5jours. Moustapha est venu me rejoindre sourire aux lèvres. Je prend même pas la peine de le calculer Lui: je vois que mes paroles ont eu un effet. Dit-il en s'asseyant à mes côtés Je fais comme si je l'ai pas entendu. Ki daffa yabaté khass meu bama rapp nek fi mounane daye nekhal (il est culotté celui! Ce matin il m'a tellement réprimander et là il revient comme une fleur en essayant de m'amadouer) Lui: Madame ma femme est fâché? Demande t-il en me prenant dans ses bras Moi: laisse moi tranquille! Déclare je en essayant de me dégager de son emprise mais il me serra plus fort Lui: tu sais que je t'aime! Tu es toute ma vie Soukeyna. Je m'excuse si mes paroles t'ont blessés amour. mais je ne veux que ton bien, si tu avais continuer à te renfermer sur toi tu allais certainement tomber malade mentalement et ça je ne pourrai pas le supporter ni les enfants d'ailleurs. Je veux toujours te voir épanouie chérie. Déclare t-il avec une voix si douce que j'en avais même oublié notre dispute Moi: je suis désolé pour mon comportement ces jours-ci Lui: t'inquiète on oublie Moi: je suis enceinte! Dis-je comme pour me libérer de ce lourd fardeau qui pèse sur mes épaules depuis que je l'ai su parce que tout simplement je ne suis pas prête à redevenir mère. Cet enfant n'est pas venu au bon moment. Quand je l'ai su j'avais pleuré toutes les larmes de mon corps car depuis la naissance de Oulina je prends des pilules mais je vois que ça n'a rien servi Lui: Qu...Quoi?? Demande t-il surpris Moi: tu n'es pas content? Lui: si! Bien sûr que si! C'est juste que je m'y attendais pas. Je suis trop content d'imaginer notre famille s'agrandir à nouveau. Dit-il en me serrant fort. Je viens de comprendre tes nombreux sauts d'humeurs ces temps-ci. Moi: oui! C'est à cause des hormones Lui: Je t'aime mon cœur tu fais de moi l'homme le plus heureux de la terre. Dit-il en caressant mon ventre Moi: je t'aime aussi. PENDA MARIÉTA KANE Point-E 17h:30min Je venais de sortir de la salle après 3h30min à faire une épreuve de français la matière que je déteste le plus au monde heureusement que ce n'était pas difficile. Je suis parti m'asseoir à l'arrêt de bus en attendant Tonton Papis. Je sort mon téléphone pour réviser mes cours quand je sens quelqu'un s'asseoir à mes côtés. Ce parfum je le reconnaître entre mille! Pourtant il y'a des millions de personnes qui l'utilisent mais l'odeur qui l'a sur lui c'est juste exceptionnel Salut beauté! Dit-il en posant sa main sur la mienne. Sans le faire exprès mon corps frissonna. Lui: je vois que je te fais toujours autant d'effet. Moi: que veux-tu El Bachir? Demande je en dégageant sa main Lui: Toi! Je te veux toi Penda Mariéta Kane! Moi: tu me fais rire. Et n'oses plus jamais prononcé mon nom dans ta saleté de bouche! Lui: que veux-tu que je fasse encore une fois pour me faire pardonner Penda? Il ne se passe une journée sans que je pense à toi. Moi: essaye El Bachir! Essaye de m'oublier! Parce que toi et moi ce n'est plus possible. Je m'en veux d'avoir accepté cette relation. Si mes parents étaient au courant on ne parlerai plus de moi en ce moment. Et Évite de revenir ici sinon je porte plainte contre toi pour harcèlement. Dis-je avant de me lever pour rejoindre le chauffeur qui venait d'arriver. En fait El Bachir Omar Sall est mon ex. C'est le cousin de Wassila. On s'est même connu chez elle. La première fois que je l'ai vu j'étais fasciné par tant de beauté mais je n'avais rien laissé paraître. À chaque fois Wassila me fatiguait avec son nom car d'après elle je lui plaisait. El Bachir venait souvent à notre école pour soit disant rendre visite à sa cousine mais je savais que c'était juste pour me voir. Wassila lui avait donné mon numéro. On parlait souvent, il prenait chaque jour de mes nouvelles. Il ne se passait une journée sans qu'il ne m'appelle. Après 5mois d'amitié j'avais fini par lui faire confiance et on avait décidé d'entamer une relation amoureuse. J'étais en classe de 2nd et lui en première année à l'université. Nous avons fait 2ans de relation avant qu'il ne décide de me tromper avec Latifa une fille de notre classe et aussi la cousine de Gaëlle. J'ai essayé de l'oublier et j'étais sur le point d'y arriver et voilà il refait surface. Mon téléphone vibra signe que je viens de recevoir un message et c'est de lui. Qu'est-ce qu'il me veut encore? «Penda excuse moi pour ce message, je sais que je ne devrais pas te l'envoyer, mais je le fais quand même. Tu me manques beaucoup trop, et t'as pas le droit de me dire que je n'ai pas essayé de t'oublier car ça fait des lustres qu'on ne s'est pas parlé, j'ai essayé d'aimer à nouveau quelqu'un mais j'ai pas réussi, j'ai échoué et c'est à ce moment précis que je me suis rendue compte à quel point tu me manquais car même quand tu n'es pas là tu es partout en même temps, et ça me tue, clairement, sombrement, je me demande quand est-ce que tout ça prendra fin? j'aimerais tant passer à autre chose, mais une partie de moi ne veut pas admettre que c'est terminé, définitivement, que nos fous rires ne sont plus vagues souvenirs à présent, j'aimerais tant rentrer chez moi un soir sans avoir à pousser de soupir car une nouvelle fois j'ai passé une journée sans toi » Je prends même pas la peine de lui répondre. S'il croit que à cause de ce message que je vais lui pardonner et tout oublier donc il ne me connaît pas J'appelle Wassila Elle: allô miss Moi: puce comment vas-tu? Et les épreuves? Elle: dor nako mou danou mane rek xana dangua fatei Victor Hugo sama mame leu wone (j'ai assuré t'oublie que Victor Hugo est mon grand père) Moi: *rire* c'est ça oui. Ioe mi rek tchi nullard (nullarde que tu es) Elle: yangui maye tutoyer nak (tu es entrain de me tutoyer) Moi: wa dis moi, est-ce que tu peux venir à la maison comme ça on révise un peu les maths Elle: heeee dañiouy cas way. Xana tonton Moustapha ngua neikal motakh nguay féne? (hiii j'en suis sûre que tu as encore quelque chose à me raconter. Tonton Moustapha est avec toi c'est pour cela que tu mens?) parce que chaque fois que tu me dis de venir pour réviser il y'a quelque chose qui ne va pas. J'espère que ce n'est pas à propos de El Bachir Moi: tu viendras oui ou non Elle: bien sûr! Melalni comme mangui seu nekk dila khar. (Fait comme si je suis dans ta chambre en moment entrain de t'attendre) Moi: okay. Dis-je avant de raccrocher Je suis arrivé à la maison 30 minutes après. J'ai trouvé mes parents assissent dans le salon. Papa avait la tête posé sur les cuisses de maman qui lui caressait la tête. Cette image d'eux m'arrache un sourire jusqu'aux oreilles Moi: bonjour! Bonsoir! Dis-je en les embrassant à tour de rôle Maman; dis donc tu es de bonne humeur toi. Xana les épreuves n'étaient pas difficiles Moi: c'étaient abordables Papa: j'espère que tu étais bien concentré Moi: bindeu na dal (j'écris!) Maman: *rire* rew ngua (t'es impolie) Moi: *rire* mais c'est vrai Lui: hum je te fais confiance Maman: Wassila est dans ta chambre va la voir Moi: d'accord Elle: tu as mangé Moi: oui oui! Je vous laisse. Dis-je en rejoignant ma chambre. Je trouve Wassila couché sur mon lit entrain de manger des cookies Moi: ioe mi lekk rek. Dis-je en m'asseyant à côté d'elle (toi là tu ne fais manger) Elle: wakh meu rek tchi aduna bi à part lekk ak nelaw lane mo fi nekh? (Dans cette vie on a rien d'autre de bon à part manger et boire) Moi: j'avoue Elle: tu as vue El Bachir c'est pourquoi tu m'as fait venir ici Moi: oui il est venu dans mon centre. Je ne sais pas comment il a fait pour savoir que j'étais là bas Elle: c'est moi qui lui ai dit Moi: tu as fait quoi? Wassila est ce que tout va bien chez toi? Imagine une seconde si c'était mon père qui était venu me chercher et qu'il le trouvait là bas Elle: j'avais pitié de lui ça me fait mal de le voir tout le temps triste et il ne peut pas en aimer une autre que toi! Pendita je te jure par Allah que El Bachir t'aime et il est prêt à tout pour te reconquérir Moi: boumou sonal boppam (qu'il ne se fatigue pas) parce que je n'ai plus de sentiments pour lui. Tu sais ce que je ressens pour lui maintenant que de la haine et du dégoût. El Bachir me dégoûte! Déclare je avec les larmes aux yeux Elle: hey ma puce ne pleure pas toi aussi. Dit-elle en me prenant dans ses bras. Je suis sincèrement désolé je n'aurais pas dû Moi: non ce n'est pas grave Elle: je te promets que je ne vais plus jamais te parler de lui. Moi: d'accord Elle: kham ngua nakk mane bouguou meu di leu guiss nguay dioy kane canara (tu sais très bien que je ne veux pas te voir pleurer) Moi: *rire* rew ngua (t'es impolie) Elle: je crois que je vais rentrer Moi: reste un peu je m'ennuie comme tu le vois les petits monstres ne sont pas là Elle: ñio ñiou kaye comme Aye beuye you ndaw surtout Djibril daffa heuss torop (ces enfants on dirait des petits chèvres surtout Djibril, il est terrible) Moi: attend que mon père t'entends traiter ses enfants de chèvre tu ne vas rien comprendre Elle: c'est pour cela je m'en vais ciao. Tu ne me raccompagne pas? Moi: non non vas y je suis épuisée Elle: doul. (Merde) Dit-elle en sortant Je partis prendre un bain. À ma sortie j'ai trouvé maman assise sur mon lit en pliant mes habits que j'avais posé sur le canapé. Moi: laisse mah je le ferai après Elle: Qui est El Bachir? Demande t-elle sans quitter les yeux sur les habits Mon cœur rata un battement. Pourquoi elle me demande ça? J'espère qu'elle n'a pas entendu notre conversation Elle: je ne vais pas me répéter Penda Mariéta kane! Ou tu veux que j'appelle ton père, j'en suis sûre que tu pourras répondre si c'est lui qui te le demande Moi: non mah s'il te plaît Elle: alors j'attend et tu as intérêt à ne pas mentir Moi: il...c'était mon petit ami. Répondis je la tête baissée Elle: QUOI? Mane damay guente walla lane? (Je rêve ou c'est comment?) Moi: je te jure maman j'ai rien fait avec lui et je le regrette. Dis-je avec la gorgée nouée Elle: Penda tu m'as vraiment déçu! J'avais confiance en toi. Tu m'avais promis de ne rien me cacher dans ta vie mais je vois bien que tu n'as pas tenu ta promesse. Je t'ai toujours mis en garde contre les hommes parce que certains d'entre eux ne sont pas digne de confiance. Et tu es très jeune pour les comprendre. Tei Penda yama guena kham nei ke djiguene bou bakh, dioulite bou bakh dou sekk ak goor relation you amoul lendemain ( et penda tu sais très bien qu'une bonne femme, une bonne musulmane n'entretient pas avec un homme une relation sans lendemain) parce que on le sait tous que c'est rare de voir des copains, copines du lycée qui finissent ensemble. Souñiou meu yéwone khadiou guoudi wakh meu ni ke (si on me réveillais au milieu de la nuit pour me dire que) ma Penda entretien une relation avec un homme jamais mais au plus grand jamais je ne vais y croire. J'allais parler quand mon père entra dans la chambre. Mon sang ne fît qu'un tour Lui: qu'est-ce qui se passe? Demande t-il nous regardant à tour de rôle Moi: je disais à maman que je voudrais aller continuer mes études à l'étranger. Maman me regarde surprise par mes mensonges Lui: ah bon! Soukeyna qu'est-ce que tu en penses? Elle: comme elle y tient vraiment laissons là partir Lui: tu as raison! Il y'a une très bonne université à Paris c'est là bas que ton oncle Khalifa a fait ses études. Je ferai tout pour que tu puisses y intégrer Moi: d'accord merci beaucoup papa. Dis-je en le prenant dans mes bras Lui: c'est normal ma chérie. Mon amour est-ce que je peux te parler? Elle: oui allons y Quand ils sont sortis. J'ai lâché un soupir. Je sais qu'elle m'en veut mais si papa était au courant de cette relation il allait me décapiter. Je me suis empressé d'aller me coucher pour pas qu'on me réveille pour dîner parce que j'ai trop honte de maman à présent. Et ça me brise le cœur de savoir que je l'ai déçu. C'est avec le cœur lourd que je tomba sur les bras de Morphée.....

Télécharger le livre