Login to Kifflire
icon 0
icon Recharger
rightIcon
icon Historique
rightIcon
icon Déconnexion
rightIcon
icon Télécharger l'appli
rightIcon
Mon alpha possessif

Mon alpha possessif

DAVILA

4.5
avis
50.3K
Vues
34
Chapitres

Sur Terre, il n'existe qu'une seule race : les loups. Certains préféreront le terme de loup garou pour définir ces êtres à l'aspect étrangement humain mais pouvant se métamorphoser en loup à tout moment. Il existe deux types de loups : Alpha et Oméga. Dans le monde animal, le plus fort domine. Ici, ce sont les Alpha. Généralement des mâles, ce sont les plus forts, ceux au sommet de la hiérarchie. Ensuite, il y a les autres...Les Oméga. Insignifiants, soumis et pourtant nombreux. Passons maintenant à la partie amour parce qu'évidemment, cette histoire en parle; Vous avez certainement entendu parler des âmes-sœurs ? Ce sont deux loups, faits l'un pour l'autre. Si une des âmes sœurs meurt alors l'autre meurt de chagrin petit à petit. Pour reconnaître son âme-sœur,c'est un jeu d'odeurs. Le parfum préféré du loup est présent sur son âme-sœur, lui permettant de la reconnaître parmi tous. Refuser son âme-sœur est comme mourir à petit feu. L'absence de l'autre détruit jusqu'à tuer de chagrin. On entend aussi beaucoup parler du marquage. Marquer une louve est l'affirmer sienne. C'est extrêmement symbolique. Je crois que j'ai tout dit. Ah non ! J'oubliais ! Il existe une dernière catégorie de loups. Rares,insoumis et vivant dans le plus grand secret. On les appelle les Delta...

Chapitre 1 Chapitre 01

Bip! Bip!

J'émerge difficilement de mon sommeil et jette un coup d'œil rapide au cadran du réveil.

8:00

Je manque de hurler en voyant l'heure aussi avancée

Je sors du lit en trombe,me précipite dans mon armoire et enfile les premiers vêtements que je trouve, tâchant tout de même d'être un minimum présentable . L'idée de rater le petit-déjeuner m'effleure l'esprit une fraction de seconde avant que l'odeur sucrée de cuisine ne vienne chatouiller mes narines.

Je dévale les marches en trombe et manque de percuter mon père.

Je l'embrasse rapidement et continue ma course jusqu'à pénétrer dans l'enceinte du lieu saint qu'est la cuisine.

Ma mère est face à la cuisinière et fait cuire des crêpes.

Je m'apprête à en piquer une mais reçois une tape sur la main.

-Aïe!

-On ne touche pas ! me dit ma mère.

-Mais Maman!

-Y'a pas de mais ! C'est pas pour toi. Ton repas à toi est sur la table.

Je me retourne et grimace en voyant le maigre bout de fromage qui m'attend.

-Maman! C'est pas parce que tu fais un régime que je suis obligée de le faire aussi!

-Oh tu m'agaces! File!

J'avale tout de même ma maigre pitance et remonte les escaliers toujours à pleine vitesse.

Après un lavage de dents approfondi pour chasser l'immonde goût du fromage,je me rue sur ma coiffeuse. Après un rapide coup d'œil à ce qui me sert de cheveux, je me résigne à les laisser tel quel, trop épuisée pour m'engager dans une lutte en quête de les dompter. Pour compenser le désastre capillaire, je tente de me rattraper avec un mascara et un rouge à lèvres mais forcée d'admettre que la chance n'est pas avec moi et je ressors de ma chambre avec un maquillage plutôt...approximatif .

J'attrape mon sac à dos et me rue à nouveau dans l'escalier.

Arrivée en bas j'enfile les premières chaussures que je vois, en priant pour avoir mis les mêmes puis je cours rattraper le bus, qui quitte déjà mon arrêt.

Malheureusement et sans grande surprise, mes incroyables talents d'athlète me laissent sur le trottoir, au bord de la crise d'asthme. Je peste deux bonnes minutes avant de me transformer en loup.

Je prends mon sac dans ma gueule puis commence à trottiner vers le lycée.

Au bout d'une petite dizaine de minutes,j'arrive enfin et reprend forme humaine tout en grognant. Je prends tout de même le temps de remercier le Ciel de ne pas déchirer mes vêtements à chaque transformation. J'avoue que la première fois, je n'y ai pas cru. Lors de ma première transformation , j'étais persuadée que j'allais reprendre forme humaine complètement nue et c'est pour cela que j'avais refusé de me transformer avant d'être dans ma chambre, enfermée à double tour.

Alors que j'époussette mes affaires, je remarque que certains groupes d'élèves me regardent avec une lueur d'amusement dans les yeux. Vexée, je tire la langue avant de m'aventurer dans la cour du lycée.

En pénétrant dans le bâtiment, je suis assaillie par un écœurant mélange d'odeurs toutes plus marquées les unes que les autres. Alors que je me dirige vers le tableau d'affichage des classes, je remarque que tous les Oméga présents baissent soudainement la tête. Je suis le mouvement en grognant, priant pour que les Alpha, responsables de cette soudaine soumission, ne me remarquent pas. Surtout qu'à en entendre les murmures autour de moi, les nouveaux arrivants sont principalement ceux que je désire plus que tout éviter.

C'est LE groupe d'Alpha.

Composé des bêtes noires du lycée, jouant de leurs gènes de dominant au détriment des plus faibles. Je grimace en reconnaissant l'infecte odeur d'Aiden, principal meneur de cette bande sans scrupule ni neurone...

J'esquive habilement le groupe de crétins et essaye de rejoindre mes amies.

Comme par hasard elles sont introuvables...

Je finis par les dénicher au fond du parc, agacée par ce cache-cache matinal.

Je m'approche d'elles ,une mine boudeuse collée au visage.

En me voyant,elles explosent de rire.

Je m'assois à côté d'elles et me mêle à leur discussion.

-En quelle classe t'es Swan? me demande Amber.

-Euh ...la terminale A je crois.

-T'es avec moi!, hurle Maeva.

-Amber et moi on est en C,m'informe Kelly.

-Ah dommage...On se verra quand même aux pauses !

-Bah oui !, hurle Amber à son tour.

Amber et Maeva sont la définition parfaite du mot bruyant ...

Et c'est pas facile tous les jours ...

Alors qu'elles se mettent à débattre de tout et de rien, je les observe attentivement, répondant hasardeusement à leurs questions.

Kelly, la cadette, est certainement la plus réservée et timide, peu sûre d'elle alors que tout chez elle porte à l'aimer. Son épaisse crinière brune et ses yeux couleur océan ne laissent pas grand monde indifférent mais Kelly n'en est absolument pas convaincue. A sa droite, son parfait contraire, Amber. Blonde aux yeux bruns, bavarde, extravertie et joueuse. L'expression les contraires font paires est parfaitement vérifiée avec Kelly et Amber, amies depuis toujours. A coté d'elles, Maeva. Maeva est ma meilleure amie depuis le collège, époque à laquelle ses cheveux étaient encore châtains et qu'elle ne faisait encore qu'un bonnet A. Si Maeva possède une silhouette toute en courbes, je possède moi un corps plus...filiforme. Maeva sommes aussi opposées que le sont Kelly et Amber, aussi physiquement que moralement. Mes cheveux sont blonds, ceux de Maeva acajou. Ses yeux sont d'un gris presque surréaliste tandis que...

La sonnerie retentit bruyamment, interrompant mon flot de réflexions. Kelly et Amber se dirigent vers les escaliers tandis que je fais signe à Maeva de m'attendre en classe le temps de passer à mon casier.

Quand le couloir est enfin vide,je me dirige vers mon casier et récupère mes affaires .Mais avant même que j'ai pu y toucher,la porte se referme toute seule et apparaît devant moi ...Aiden.

Une vraie scène de film...

Continuer

Inspirés de vos vus

Autres livres par DAVILA

Voir plus
Chapitres
Lire maintenant
Télécharger le livre