back
Télécharger l'appli
icon 0
icon Recharger
rightIcon
icon un livre d'histoire
rightIcon
icon Déconnexion
rightIcon
icon Télécharger l'appli
rightIcon
Qui suis-je
4.9
avis
23.2K
Vues
49
Chapitres

J'ai toujours su que je n'étais pas comme les autres filles de mon âge. J'ai tentée de le cacher mais la vérité finit toujours par être découvert. Une fois mon secret sorti, j'ai appris que j'étais adoptée. Ils m'ont reniés er envoyer dans une école au bout du monde. Que m'attendait-il là-bas ?

Chapitre 1
Vérité

Il faisait nuit et j'étais assise sur le rebord de la fenêtre de ma chambre. J'observais la pleine lune dans le ciel, si belle et clair. Des larmes versaient le long de mes joues. Je venais d'apprendre que mes parents n'étaient pas vraiment mes parents. Qu'ils m'avaient adoptés lorsque je n'étais qu'un nouveau née. Pourquoi m'avais-t-on abandonnée ? Mes parents biologiques devait savoir que je n'allais pas être normal comme toutes les autres filles de mon âge. Avaient-ils honte d'avoir une fille telle que moi ?

Je n'ai pas demandée d'être telle que je suis mais je le suis tout de même. Ceux que j'ai crue être mes parents en n'a eut marre de moi car je leur ai dis se que je pouvais faire et ils m'ont traités de folle ainsi que de monstre.

**Flash Back**

Je suis dans le salon avec eux et je veux leur demander si c'est normal que j'aille des capacités que d'autres ne possèdent pas. Ils me regardaient surprit puis dégoûté et mon "père" dit :

-Vous êtes folle, c'est impossible de faire ça !

Je leur montraient donc ce que j'étais capable de faire et je lui demandais si l'un d'eux était capable de faire se que je faisais. Il répondit :

-Vos parents devaient être des monstres comme vous !

-Vous n'êtes pas mes parents ?

-Jamais ont n'auraient engendrés un monstre comme vous !

**Fin du flash Back**

Dès demain, je quitte cette maison où j'ai grandis ces 17 dernières années. Ils me renvoient de la maison comme un vulgaire déchet. Comme s'ils ne m'avaient jamais aimés toutes ces années, comme si j'étais un parasite inconnu. Ils m'envoient dans un lycée privé dans un coin isolé du monde. Je ne comprend pas comment ils peuvent être ainsi avec moi. N'avais-je pas été une bonne fille pour eux durant tout ce temps ? Pourquoi me voyaient ils comme un monstre, je n'avais jamais rien fait de mal dans ma vie. Même mes amis disent que je suis un ange qui ne fait jamais rien de mal et que je suis trop gentille. Cela me fait mal de devoir tout quitter se que j'avais ici mais je n'ai guère le choix. Ils ne veulent plus de moi après avoir partagés ma vie durant 17 ans. Que vais-je faire à présent ? À quoi ma vie va-t-elle ressembler là-bas ? Est-ce que je me sentirai bien ? Vais-je oublier que ceux que j'ai crut être mes parents ? Est-ce que je sentirais cette douleur au coeur toute ma vie ? Serais-je rejetée de nouveau par d'autres personnes ? Est-ce simplement possible de m'aimer et m'accepter telle que je suis ou est-ce que c'est quelque chose d'impossible ?

Tant de question se bousculent dans ma tête et j'ai du mal à faire le vide. Je décide donc de me changer puis ensuite de filer sous les couvertures pour m'endormir et enfin cesser de penser à tout ceci.

LE LENDEMAIN

Il était à peine 5 heures que celui qui fut mon père vint me réveiller pour me dire qu'il était temps pour moi de partir. Ma petite valise m'attendait à la porte d'entrer et le taxi était déjà devant la maison lorsque j'ai eu fini de me préparer. Je les regardais une dernière fois avant de sortir de la maison. J'avais les larmes aux yeux et j'espérais encore que tout ceci n'était qu'un cauchemar mais cela ne l'était pas à mon grand regret. J'ai cru voir de la tristesse dans leur regard juste avant de franchir la porte et je me suis immédiatement dit que j'avais tout simplement halluciner car ils ne voulaient pas de moi. Tout cela parce que je n'étais pas comme les autres personnes de ce monde. Pourquoi devais-je être différente ? Pourquoi je ne pouvais tout simplement pas être normale tout comme eux ?

Le monsieur du taxi m'emmenais jusqu'à l'aéroport de la ville puis j'ai du prendre l'avion pour me rendre jusqu'en Écosse. Là-bas allait m'attendre une personne qui travaille à l'école ou j'allais devoir étudier.

Durant le trajet en avion, je suis allée sur mon cellulaire pour aller sur mes réseaux sociaux et tous les supprimer. De toute manière à quoi cela me servirais à part de me faire du mal. Je n'ai pas besoin de garder des souvenirs de mon ancienne vie là-bas, ils vont tous m'oublier de toute manière. Ce n'ai pas non plus comme si j'étais irremplaçable. Cela me fait mal de penser cela mais je sais aussi que ce n'ai que la vérité qui fait mal ainsi. Je ne serai qu'une ombre dans leurs souvenirs et j'espère que de mon côté aussi je serai en mesure de faire comme eux, oublier.

Lorsque je suis finalement arrivée à l'aéroport de l'Écosse, je cherchais du regard un employer de cette école. C'est alors que je vie une affiche écrit : Adélyna Dawn.

Je m'avançais vers le monsieur et il dit :

-Mademoiselle Dawn ?

J'hochais de la tête silencieusement et il me demandait de le suivre. Nous nous sommes dirigés alors vers l'extérieur et il m'emmenait vers une belle grande voiture noir, style limousine. Il ouvrit la porte et il me demandait d'y rentrer. Je n'attendais pas une minute de plus pour le faire. Il renfermait la porte une fois que je fus assise. Devant moi, il y avait deux jeunes hommes et à côté de moi, il y avait une jeune fille de mon âge. Je n'étais pas la seule qui allais faire son premier jour dans cette école. La fille a coté de moi dit :

-Je suis Abby et tu es ?

-Adélyna...

Abby avait de long cheveux blond avec des reflet d'un blond plus foncé. Elle avait des yeux bleus ciel.

Le jeune homme en face de moi dit :

-Je suis James...

James avait les cheveux châtain blonde avec de beaux yeux bleu-gris et il avait une carrure assez imposante malgré le fiat que nous étions assit dans la limousine.

James pointait l'autre garçon assit à côté de lui et il dit :

-Lui c'est Kyle...

Kyle avait les cheveux brun et des yeux noisette et il avait aussi une présence imposante.

Je pris la parole et je dis :

-Enchanté de vous rencontrez...

Le silence alors revint dans la voiture jusqu'à notre arrivés à l'école.

En sortant de la voiture, je fus impressionnée, cette école était gigantesque. En dirait même que c'était un château tellement que c'était grand vu de l'extérieur, je n'ose même pas imaginer comme ça doit être fou à l'intérieur.

Télécharger le livre