back
Télécharger l'appli
icon 0
icon Recharger
rightIcon
icon un livre d'histoire
rightIcon
icon Déconnexion
rightIcon
icon Télécharger l'appli
rightIcon
Ma souffrance

Ma souffrance

vidal

5.0
avis
5.2K
Vues
37
Chapitres

C'est l'histoire d'une petite fille qui verra ses rêves et sa vie basculer du jour au lendemain après la mort de sa mère. Elle était travailleuse et très intelligente mais elas, après la mort de sa mère qui c'était tant battu pour le bonheur de sa fille, elle sera obligé de respecter les décisions de sa marâtre et son père. Ensemble suivons l'histoire de alya.

Chapitre 1
Chapitre 1

Tout à commencé dans une grande maison où on voit une jeune fille assise sur son lit avec son portable en main et un sourire en coin, et bah cette fille c'est moi.

Je suis Vanessa ENGLISSE, j'ai 28 ans chef d'entreprise VEN. Je suis spécialisé dans la vente de produits cosmétiques. Ce sourire que vous voyez sur mon visage est un sourire de Victoire,de réussite et de prospérité. Car oui pour moi j'ai tout, j'ai honoré la promesse faite à ma mère , d'où elle est, je sais qu'elle est fière de voir que j'ai réussi dans la vie comme elle le voulait . La seule chose qui me manque c'est sa présence😞. Elle me manque tellement. Mais comme on le dit, dans la vie,on ne peut pas avoir tout ce que son cœur désire.

Je suis une fille à qui la vie n'a pas été rose, je suis née d'une famille pauvre, je dirais très très pauvre. Nous vivions dans le temps au village pesidé, c'est un petit village situé au nord du Togo dans la préfecture de la keran. Mon père komi était un agriculteur et ma mère afiwa était une femme au foyer. Après ma naissance mes parents ont tout fait pour avoir d'autres enfants mais hélas c'était peine perdue. C'est après beaucoup de réflexion que ma mère à proposer à ma mère de prendre une seconde épouse pour pouvoir avoir d'autres enfants. Au début c'était un refus de la part de mon père mais après plusieurs tentatives de la part de ma mère que mon père finit par accepter la proposition de ma mère. C'est ainsi qu'après quelques mois mon père à ramener une femme à la maison et nous l'a présenté comme ça deuxième femme. Ma mère était une femme au cœur en or. Malgré que son mari vienne de là présenter une seconde épouse, elle était contente pour lui. Après les présentations, ma mère et moi étions à la cuisine pour faire un repas à la nouvelle femme de mon père. A l'époque je n'avais que 7 ans mais j'étais très attentive donc je comprenais un peu ce qu'il se passait. A la cuisine avec ma mère, nous étions très acharné car ma mère voulait que la nouvelle venue dans la famille se sente à l'aise et entre de bonne mains. Ce jour-là, c'était une grande fête à la maison. Même si nous n'étions que quatre à table nous avons bien mangé et ma mère à profiter pour bien discuter avec mon père à sa nouvelle femme. Elle s'appelait assibi et venait du village voisin. Elle était plus jeune que ma mère,une jolie forme, elle était de teint noir, elle était vraiment Belle. Après le repas je suis allée me coucher tandis que les parents ont continué à discuter.

A la maison tout allait bien entre mes parents, ils s'entendaient très bien. Il y avait une certaine complicité qui était née entre ma mère et ma marâtre. En ce temps j'étais au cours élémentaire, j'étais très intelligente à la l'école c'est pourquoi mes parents se battait pour m'envoyer à l'école. C'était d'ailleurs le pourquoi mes parents n'étaient pas respecté dans le village car selon les coutumes chez nous, la femme est faite pour être au foyer et non à l'école. Malgré toutes les insultes des villageois, mes parents ont tenu à ce que j'aille à l'école. Tout allait tellement bien dans la maison que chaque soir on mangeait ensemble comme une bonne famille que nous sommes, nous étions très heureux jusqu'au jour où ma marâtre tomba enceinte. Après quelques mois passés avec nous, ma marâtre était finalement tombée enceinte, le jour où elle avait annoncé la nouvelle c'était la fête à la maison, mon père était tellement content qu'il avait fait tué un gros coq pour nous. Toute la famille était à table comme d'habitude, nous avons mangé et bien fait la fête, papa m'a même raconté une histoire ce jour-là. Tellement il était content.

Quelques jours après l'annonce de la grossesse de ma marâtre, elle nous annonce qu'elle doit aller voir ses parents dans son village. Mon père devait aller là déposer avant de revenir. C'est ainsi que le lendemain elle était rentrée voir ses parents.

Après une semaine passée chez ses parents,ma marâtre était enfin de retour mais cette fois avec une autre intention car dès son arrivée elle avait littéralement changé. A son arrivée deh qu'elle à mis les pieds dans la cour de notre concession, l'expression de son visage avait changé, j'étais là Assise à côté de ma mère qui pillait le fonio, quand ma mère là entendu rentrée elle à couru pour lui prendre ses affaires et l'aidé. Contrairement à ce que ma mère attendait, ma marâtre l'à stoppé et lui a demandé de la laisser tranquille. Ma mère n'avait pas du tout pris ses mots en mal, au contraire elle s'est dit que c'était sûrement la fatigue du voyage où les hormones. Ma mère est revenue vers moi et m'a demandé d'amener de l'eau à ma deuxième maman parce qu'elle est fatiguée. C'est ce que j'ai fait, mais à mon arrivée dans sa case avant même de rentrer elle m'a demandé de retourner l'eau car elle n'en avait pas du tout besoin. J'étais donc retourné vers ma mère qui m'a demandé de déposer la calebasse d'eau dans la cuisine.

C'est ainsi que tout à commencé, dans la soirée, après avoir pris notre repas du soir ma marâtre voulais tous nous parler

Assibi : mon cher mari, je sais comment vous tous vous aimez ici et prenez soin de moi. Mais maintenant que je suis enceinte je voudrais que ma cœpouse m'aide lorsque c'est mon tour pour faire la cuisine car je serais vraiment fatiguée avec toutes les tâches ménagères que je ne pourrais pas me reposer.

Mon père : ma chère femme j'ai compris ta demande, maintenant c'est à mon tour de demander à ta coepouse si elle voudrait bien t'aider dans ta quête. Alors afiwa nous t'écoutons

Ma mère : mon chèr mari j'ai compris ce qu'à dit ma cœpouse et a vrai dire j'y avais pensé. Assibi tu n'as pas à t'inquiéter pour ça, pendant le temps de ta grossesse tu pourras te reposer autant que tu voudras Aliya (le nom de Vanessa dans le temps) pourrait aussi m'aider après les cours et les weekends donc ne t'inquiètes pas je serais là pour toi pendant tout le temps de ta grossesse

Assibi: merci beaucoup à toi ma chère afiwa pour la compréhension.

Ma mère : je t'en prie ma chère

Mon père : voilà qui est bien. Vous n'avez qu'à vous arranger pour que tout se passe très bien. Et toi Aliya, as- tu fini tes devoirs ?

Moi: oui père, je vais réviser avant de me coucher

Mon père : d'accord c'est bien ma fille, continue comme ça d'accord ?

Moi: oui père c'est entendu

C'est comme ça que depuis ce jour ma mère à pris tout les travaux de la maison à sa charge. Elle faisait tout pour que assibi ne se fatigue pas. Ma marâtre quant à elle passait ses journées couchée où sortir pour marcher un peu. C'est moi qu'on envoyait là chercher pour qu'elle vienne manger. Tout avait changé à la maison, mon père passait plus de temps avec elle qu'avec ma mère et cela ma mère le comprenait car pour elle, ça cœpouse à plus besoin de soutien qu'elle. Parfois mon père me demandait d'aller chercher ma mère pour qu'elle apporte à manger car ma marâtre ne pouvait pas se déplacer. Ma mère, une femme au grand cœur fesais tout ce qu'on lui demande de faire sans broncher. Moi, une petite fille de 7ans, que pouvais-je faire pour aider ma mère dans les tâches ménagères à part des petites commissions et surtout après les cours. Ma marâtre n'était qu'à quelques moi de sa grossesse et ma mère était déjà une femme à tout faire pour nous dans la maison. Je voyais tout, je n'avais aucune force pour dire quoi que ce soit car je devais respect et soumission à mes parents. A l'école tout allait bien pour moi car j'étais la meilleure de ma classe et mon père était très fier de moi en ce moment.

C'est comme ça que nous avons continué à vivre jusqu'au troisième mois de grossesse de ma marâtre. Un jour elle à demander à mon père de là déposer dans son village, elle avait besoin de voir ses parents et de changer un peu d'air. C'est ce qui fut fait. Elle obtient tout ce qu'elle demandait. Elle est restée deux semaines avec ses parents avant de revenir. Deux jours après son retour à la maison elle à demander à ma mère de là laisser faire la cuisine car elle avait envie de faire quelque chose. Bien-sûr ma mère à refuser de là laisser faire mais avec beaucoup d'insistance elle l'a laissé faire.

Après avoir fait la cuisine elle à servi à mon père et déposer de côté car il avait effectué un voyage un peu loin donc il allait revenir tardivement. Après que nous ayons fini de manger, nous sommes allés nous coucher ma mère et moi dans notre case et assibi de son côté était allé se coucher en attendant son mari. Si seulement en allant se coucher ma mère et moi nous savions ce qui nous attendait dès le lendemain….

A suivre

Télécharger le livre