back
Télécharger l'appli
icon 0
icon Recharger
rightIcon
icon un livre d'histoire
rightIcon
icon Déconnexion
rightIcon
icon Télécharger l'appli
rightIcon
Le biker de mon coeur

Le biker de mon coeur

marie Evrard

4.8
avis
33.1K
Vues
33
Chapitres

Président des ghost, club de biker réputé pour agir dans l'ombre Ben Gab’s mène une vie sans nuage, jusqu'à l'arrivée de Lily Art's. 16 ans et demi ce sont écouler depuis qu’il l’a vue , elle viens jusqu’à lui bousculer son quotidien avec une nouvelle qui fera de lui le plus heureux des hommes mais aussi le plus dangereux. Obligé de la protéger de son ennemi de toujours… Il fera appelle à son meilleur lieutenant qui devra la surveiller 24h sur 24h ... Mais comment cette cohabitation va t'elle se finir ? Entre amour, secret et trahisons entrée dans un monde tout aussi blanc que noir.

Chapitre 1
Chapitre 1

- :35000 dollars une fois deux fois trois adjugé vendu

Et voilà la maison ou j'ai vécu une partie de mon enfance est vendu je prends mes derniers cartons je les ranges dans la voiture puis je m'installe au volant.

Je jette un dernier coups d’œil sur ce qui a était ma maison pendants 10 ans… je mets le moteur en marche et c'est partie je vais chercher cet homme que j'ai vue sur une simple photo prise il y a déjà 15 ans…

Cet homme ou devrais- je dire ce lâche d'après la photo que ma laisser ma mère il est grand brun aux yeux vert avec une musculature digne d’un dieu grec , un homme charmant avec un sourire d'ange on lui aurais donner le bon dieu sans confession disait-elle.

Cet homme qui pour moi à toujours était mort, cet homme que j'aurai du appelé papa....

Je m'appelle Lily art's 17 ans 1,80 pour 60 kilo j'ai des formes là où il faut je suis blonde j'ai hérité des cheveux de ma mère mais j'ai les yeux vert ceux de mon père, j'ai une marque sur mon poignée gauche la même que mon père et j'ai un sale caractère.

Ma mère avant son dernier souffle m'as donné une mission: celle de retrouver et donner une enveloppe à mon géniteur ce même homme qu’il y a peu était censé être mort enfin ça ces ce que ma maman me disait toujours quand je lui poser la question.

- si maman m'a fait croire en sa mort c'est qu'il y a une bonne raison me murmure ai-je

Cet phrase je ne cesse de me la répéter depuis maintenant deux semaines mais pousser par ma curiosité ou mon obsession cela dépend de comment vous voyais les choses, j'ai décidé enfin oui et non plutôt contrainte et forcé que j'irai le voir lui remettre cette foutu enveloppe pour laquelle j'ai dû faire une promesse je lui remettrai en main propre et j'en profiterai peut être pour lui demander des explications ensuite je repartirai aussi vite que je suis arrivé.

Pourquoi lui remettre cette lettre maintenant alors que ma mère de son vivant aurai pu lui remettre ? La réponse et que je nen sais rien du tout je ne savais même pas que j'avais un père vivant donc c'est un peu problématique.

oh oui j'entendais souvent parler de lui, il ne se passer pas un soir sans que maman pleure devant une photo où ils étaient tous deux enlacer sur un rocher,en arrière plan il y avait la plus magnifique chute d’eau l'endroit avais l'air merveilleux.

Parfois elle me raconter des anecdotes sur elle et son ancienne vie comme elle l'appeler. Plusieurs fois je lui ai poser deux trois questions sur cette vie mais elle a toujours détourner la conversation vers autre chose mais plus je grandissez plus je voulais en savoir ce qui pour elle était un non catégorique je ne devais pas parler des morts d'après elle.

Aujourd'hui en sachant que mon géniteur est toujours vivant je me dit qu'elle ne voulait juste pas m'en parler et ça fait mal car peut-être avait-elle honte de moi de ceux qu'ils avaient créé tous les deux.

Au fond de moi j'espère que quand je vais le rencontré il pourra me donner des réponses et me dire pourquoi il n'était pas là pour me border, me réconforter quand la nuit je faisais des cauchemars le pire scénario serait qu’il me dise tout simplement droit dans les yeux que je n'étais qu'une erreur pour lui.

24h c'est le temps que je devrais rouler pour pouvoirs arrivé dans un trou pommé aux milieux de nulle part d'après internet....

Et après pour le trouver ? Comment faire ? Et bien je demanderai aux personnes que je croiserai, normalement sa devrais se faire sans qu'il n'y ai aucun de problèmes de toute manière je sais me défendre si ça tourne mal.

Après avoir roulé une dizaines d’heures sur ces routes chaotiques je décide qu'il est temps pour moi de me nourrir mon ventre cri famine et me le fait savoir par des bruits ou plutôt des grognements.

Fort heureusement je réussi à trouver un Diners ou il n'y a pas trop de monde je rentre dans ce restaurant une jeune femme blonde avec un corps de rêve et des yeux marron claire se présente comme étant la serveuse elle m'amène directement à une table et me donne le menu, je regarde ce qui est proposer et je bave sur le hamburger du chef qui est composer d'un bon steak du bacon des oignon frit et un œuf par au-dessus miam j'en ai déjà l'eau à la bouche.

la serveuse revient quelques minutes plus tard

- vous avez choisi ? Me demande t’elle doucement

- oui oui je vais prendre le hamburger du chef avec des frites ensuite un milkshake chocolats banane et je vais prendre aussi un coca dit je rapidement les yeux rempli d’étoile.

- je vous apporte ça aussi vite que possible mademoiselle dit-elle en riant de mon comportement sûrement enfantin.

Elle s’éloigne de ma table et j'en profite pour sortir la photo de mes parents je la retourne et lis Lydia & Ben 1997 Bozeman Montana.

-ils avaient l'air heureux et amoureux soupir ai-je

La serveuse revient avec ma commande vingt minutes plus tard et à peine dépose t’elle mon assiette sur la table que je me jette littéralement sur le hamburger sans prendre le temps de la remercier.

Elle n’en prend pas ombrage elle rigole et s’éloigne en me souhaitant un bon appétit.

A peine ai-je croqué dans mon repas qu’un délicieux gémissement sort de ma bouche miam c'est un délice cette hamburger et le Milk Shake est tout aussi bon.

Une fois le ventre remplis et plein à craquer je pais et donne un généreux pourboire je reprends la route heureuse d’avoir manger, ce n’est que vers 1h du matin que je décide à m’arrêter pour dormir un peu, mes yeux me brûle mon dos me fait mal je tiens quand même à arriver entière et non dans un sac mortuaire à cause d’une négligence. C’est avec bonheur que j’accueille Morphée.

À 7h30 je me réveil, heureusement que ma voiture est confortable et que je peux rabattre les sièges à l'arrière ces ce qui ma permis de me faire un lit de fortune.

En regardants le plan de route je vois qu'il ne me reste plus que deux heure de route après un bon petit déjeuner j'entame les dernière heures qu'il me reste avant la confrontation du moins si le cœur m'en dit....

Je suis anxieuse et stressé je ne cesse de me demander comment il va réagir et si il ne veut pas me parler et si il me dit qu'il n'est pas mon père ? Hein je vais faire quoi ? Là je crois que sa serais la honte de ma vie pour éviter de trop penser et me détendre je mets de la musique que j'écoute jusqu'a arriver enfin à destination.

Quand je vois le panneau de bienvenue mon stresse reprend mais je rentre quand même dans une petite ville qui a du charme avec ces petits chalet en bois et ces fleurs qui donne un coté chaleureux, je me gare sur un parking prend la photo de mon géniteur et accoste deux trois passant mais personne à l'aire de le connaitre.

Au loin je vois un homme qui doit avoir pas plus de 60 ans il est grand très grand et à un coté je m'en foutiste tanpis je vais le voir quand même.

- excusez-moi monsieur dit je gentiment je cherche un homme pourriez-vous m'aider ?

L'homme me regarde de la tête au pied puis me fixe et me répond enfin

- QUI ? Son ton est dur et froid euh d'accord sympa le mec je ne me démonte pas et lui tend la photo

- il s'appelle Ben vous le connaissez ?

Il réfléchit j'en profite pour le détailler il porte une veste de cuir dont les manches sont remonter et un jean noir mais ce qui me refroidi et fait peur est le tatouage que je vois un masque blanc et noir ou sur le dessous et marqué ghost.

Tous mes sens sont en alerte,les ghost j’en suis sûr c’est eux, c’est une sorte de gang de biker ils font leur missions dans l'ombre donc on en attend rarement parler moi je les connais car dans le journal intime que j'avais dérobé à mère vers mes 13 ou 14 ans elle en parler et elle disait qu'il fallait se méfier des membres ne jamais les perdre de vue.

Mon regarde remonte vers le visage de l'homme qui pour mon plus grand bonheur ne s'est pas aperçue que je fixer son bras quelques minute après il me redonne la photo

- je ne connais pas

Menteur...

-d'accord merci au revoir dit je

Je range la photo et commence à partir quand le vielle homme me retient par le bras

- si vous attendez je peux appeler un de mes ami il connaît tout le monde ici

Putain de merde il n'est pas nette mais si je m'enfuis sa risque de pas le faire donc je prends ma plus douce des voix et lui répond gentiment

-merci je vais l'attendre dans ma voiture

Il acquiesce et je pars jusqu'à ma voiture j'ouvre la boite à gants et prend le taser je regarde si il est bien charger à fond ce qui est le cas tant mieux pour moi car je ne sens pas cet homme en plus je suis sûr qu'il sait où se trouve Ben.

Je remercie ma mère de m'avoir inscrit à la boxe et à tout autres formes de combats depuis mes 6 ans je pense que ça va me servir je suis gant d'argent mais sa ici ils ne le savent pas et tant mieux ça me donne un avantage .

Je commence à perdre patience je tourne ma clef quand soudain j'entends des bruits de moteur je regarde et vois trois motards se garer à quelque mètre de moi ils descendent de leur bécane et je sors de ma voiture ils enlèvent leurs casque.

Je peux voir que les deux premier hommes sont des jumeaux sans aucun doute ils ont les cheveux roux et les même trait du visage ainsi que la même tache de rousseur sous l'œil droit donc ce sont des frère... intéressant mon regard se pose sur le dernier homme qui est plutôt sexy environ 1,95m les cheveux noir des yeux gris acier une mâchoire carré et une barbe de 3 jours il porte une veste en cuir ouverte ce qui me laisse voir grâce à son tee shirt moulant des abdos il porte également un jean noir déchirer au niveau du genoux droit il est juste beau gosse d'ailleurs monsieur bg ouvre sa bouche et sa voix et aussi sexy que dangereuse .

-t'es qui ? Demande t’il agressive

- une fille et toi ?

Il sourit je ne vois ce qu'il y a de drôle mais bon on ne va rien dire je sens que ça va partir en cacahuète.

- pourquoi tu cherches le Prés ?

Le Prés comme Président nan mais sérieux je suis tombé dans un mauvais film ou quoi ?

-affaire personnel il est où ? Dit-je froidement

- dit moi t'es qui et je te dirai ou il est

il commence à me courir sur le cocotier

-j'ai déjà répondu du con

Il s'énerve parfait il est très proche de moi je sers mon tazer et j'attends qu'il franchisse les trois dernier pas

-du con ? Tu ne sais pas à qui tu parles ptite

Il avance d’un mais pas assez vite à mon goût alors j'avance à mon tour d'un pas voilà encore un petit et se sera parfait et je sais comment le faire franchir…

- écoute Ken je n’ai pas le temps de jouer à la Barbie avec toi alors soit tu me dis ou est Ben soit je vais commencer à vraiment m'énerver ok ?!

Il rigole ok ... il avance et veux ce jeter sur moi sûrement pour m'immobiliser mais j'esquive et lui met le tazer au niveau du cou ce qui le met KO les deux autres arrivent deux contre un pff c'est pathétique j'arrive a les mettre Ko tous les deux mais pour le dernier j'ai dû passer entre ces jambes et lui met un coup de genoux dans les bijoux de famille il tombe a genoux se tenant les maracasse a deux main ouille je crois que je lui ai fait mal quel dommage… ou pas .

Je lui attrape les cheveux et le regarde droit dans les yeux

- tu vas être gentil et m'amené jusqu'à Ben

- va te faire fo... dit il

Je lui coupe la parole je n’ai vraiment pas envie d'entendre c'est méchants mots

- tututu quel vulgarité tu mérite une punition dit je en lui envoyante une décharge qui l’expédie aux pays des songes.

Je me redresse et épouste mes habits je me retourne et vois le vieux arme en main pointé directement sur ma tête sa devrai me faire peur ? Clairement oui …

Le flingue toujours pointer sur la tête

- t'es qui et tu veux quoi à mon fils ? Demande t’il

Son fils ah oui d’accord je crois non je suis sûr que je viens de faire la rencontre de mon grand-père super l'accueil que de bonne retrouvaille pff pourquoi faut toujours que j'ai une arme pointé sur moi sérieux ces déjà la septième fois ce mois ci.

- je ne me répèterai pas, qui est tu ? Crache t’il

- Lily. Au moins c’est la vérité

- Okay et donc tu lui veux quoi à Ben ?

- juste lui donner quelque chose

Il réfléchit baissant légèrement l’arme c'est mon ouverture je m'abaisse et le désarme je lui colle le révolver sur la tempe

- écoute papi je veux juste lui remettre un truc et basta alors tu vas l'appeler et lui dire que tu arrives si tu le fait pas je te fais un autre trou compris ? Dit je maintenant super en colère

Il hoche la tête et sort son téléphone pour composer le numéro

Vieux : allo fils je vais venir te voir.... d'accord à tout de suite.

Je reprends son téléphone et coupe la communication puis je l'emmène dans la voiture je récupère les clefs des motos et remet un coup de tazer aux hommes qui commencer à ce relever puis je monte à mon tour et démarre dans le silence

- tu t'appel comment ? Demande ai-je

- julien gabs répond il au bout d’un moment

Ah bah c'est sur je viens de rencontrer mon grand-père il y a pire comme rencontre ou pas mais au moins il a évité de se prendre une balle dans la tête c'est déjà sa hein .

Prise de curiosité je commence a le questionner

- ton fils est bien Ben Gabs ?

- oui tu lui veux quoi ?

- je te l'ai dit je veux juste lui remettre un truc

-tu vas le tuer ?

quoi ? Non mais il es barrer le Vieux

- tu es un tueur à gage ? Demande t’il en voyant que je ne répond pas

Un tueur à gage oh putain le portrait que je dresse de mon père n'est pas flatteur un criminel c'est un putain de criminel putain de merde je ne suis pas un ange enfin c'est la vie hein... mais je ne pensé pas que j'avais des gènes de criminel olalala les problèmes. Ressaisis-toi Lily ça va alle

Après avoir conduit pendants 15 min dans le silence le plus froid et le plus tendu que je n’ai jusqu’à présent connu, nous arrivons devant un superbe et immense chalet.

Sortant de la voiture avec précaution arme toujours en main je fais signe au vieux de sortir et me mets derrière lui pour éviter une balle parce que je pense que c'est ce qui risque de m'arriver d'ailleurs je trouve que c'est bien calme trop calme pour que ce soit normal.

Un piège ? A peine fini d'y penser qu'une dizaine d'hommes armés de fusils à pompe ainsi que de colt M1911 pointée sur moi et papi près à m’abattre des le moindre faux pas….

La situation est tendu l’adrénaline coule en moi je me suis déjà retrouvé dans des situations extrême mais là j’avoue que je suis impressionné et que la peur commence a prendre aux tripes.

Un homme dont je ne vois pas le visage s'approche de nous je ne lâche pas mon arme au contraire je raffermie la prise dessus je prie de toute les force et remercie ma maman pour les cours de boxe, d'auto défense, stage militaire et surtout stand de tire si j’avais su je ne me serais pas plaint quand elle m’obliger à faire tous cela.

L’homme au visage cacher s'arrête à quelque mètre de moi et de papi

- et ptite relâche julien et on te fera rien dit il froidement

non mais sérieux il pense que je vais le croire

- bah voyons j'ai l'air d'une conne ?

Silence pas de réponse bon Okay autant joué franc jeu

- je veux voir ben gabs Autant en finir au plus vite

- tu lui veux quoi ? Dit il hargneusement

-personnellement rien mais une de mes amies veut que je lui remettre une enveloppe

L'homme fronce les sourcils

- c'est qui ton ami ?

-je le dirai à Ben et seulement à lui

Je le vois serrer les poings et oui mon pote je ne suis pas impressionné j'aime mettre les hommes en colère aller on va voir jusqu'où je peux le pousser

- au faite dit-je l’air innocente, j'ai laissé Ken et 2 de tes ballerines en ville ils vont avoir du mal à rentrée

- pourquoi tu as fait quoi ?

- bah ils n'ont plus de clef et peut être que je les ai un peu endormi dit- je en prenun aire victorieuse

L’homme voit rouge il court jusqu'à moi essai d'avoir l'arme, je pousse papi par terre attrape le bras de l'homme et lui fait une jolie clef de bras du coin de l'oeil je vois papi se mettre debout et me regarder méchamment .

Je repointe mon arme sur lui le visage beaucoup plus sérieux que tout à l’heure, sans un mot il revient vers moi

L’homme immobile gémi il à mal je prends mon tazer et lui envoie une décharge hop voilà qui est fait je suis trop fière de moi je relève la tête et cri aux hommes

- bon maintenant que j'ai votre attention vous allez me chercher Ben gentiment

Silence puis d’un coup Ils éclatent de rire me mettant encore plus en colère , mais oui allez y rigoler ça va pas durer

- bon et bien papi va avoir le droit à un jolie trou dans la cuisse dans 3 seconde éclate au je de rire a mon tour

Pouf plus personne ne rigole ils deviennent légèrement blanc mais personne ne bouge bon bah je commence le décompte

- un , deux ,tr

Une voix s'élève un homme de stature imposante se dresse devant moi

- je suis Ben Gabs dit il

Je ne vois pas très bien son visage qui est cacher par sa capuche

- avance dit je

L'homme qui dit être Ben avance vers moi , doucement il enlève sa capuche ce qui me permet de voir enfin son visage et ses cheveux brun, il a des yeux vert comme les miens mais il y a beaucoup de personne dans ce monde qui ont aussi les yeux vert

- avance encore et tend ton bras gauche

- pourquoi ? Demande t’il suspicieux

- parce que si tu es vraiment Ben gabs alors tu auras sur le poignet gauche une tache de naissance en forme d’oiseau

-comment tu sais ça ? Exige t’il de savoir surpris de mes dire

- mon amie me la dit c'est tous ce que tu dois savoir maintenant tend-moi ton poignet

L'homme fait ce que je dis et me tend son poignet et effectivement une tache en forme d'oiseau est présente

- satisfaite princesse ? Demande t’il sourire aux lèvre

- bien. Je vais relâcher ton père et puis je vais tendre ma main avec l'enveloppe que mon amie m'a dit te remettre tu ne bouges pas compris ?

Il hoche la tête il n’a pas l’air d’être content mais je m'en tape je relâche papi qui part derrière l'homme je tiens toujours l'arme dans ma main et pointe mon géniteur je lui tend l'enveloppe il la prend, un grognement venant de droite me fait voir que l'homme que j’ai tazer tout a l’heure commence à émerger.

Doucement et sans lâcher du regard Ben l’arme toujours pointer sur lui je recule jusqu'à ma voiture met le contact et pars loin très loin de cette ville pourri.

Une fois sur que personne me suit et en sécurité j’ouvre ma fenêtre et jette mon arme quelques mètre plus loin dans la forêt.

Pied au planche je roule vite trop vite mais je m'en fou j'avais espoir de voir mon géniteur et de lui parler mais j'abandonne je ne veux même plus d'explication d'après ce que j'ai pu voir il traîne dans des histoires pas nette je tiens à ma vie et je ne veux pas mourir avant d'avoir eu la chance de voir mes futurs enfants et petits-enfants grandir.

Il est hors de question que je repose ne serait-ce qu’un orteil dans ce coins pourri. Plus je serai loins et mieux cela sera ghost ou pas, Père ou non , je ne m’attendais pas à ça et je ne veux en aucun cas traîner dans des histoires aussi louche que celle que j’ai aperçu.

Télécharger le livre