Login to Kifflire
icon 0
icon Recharger
rightIcon
icon Historique
rightIcon
icon Déconnexion
rightIcon
icon Télécharger l'appli
rightIcon
Le dernier baiser

Le dernier baiser

ARABELLE TASSE

4.8
avis
13.1M
Vues
1181
Chapitres

Pour rembourser la dette, désespérée et sans choix, elle a remplacé la mariée et a épousé l'homme qui était connu comme un démon redouté par tout le monde. Mais après avoir connu sa douceur, il s'est soumis progressivement à sa compagnie. Avant qu'il ne s'en rende compte, il était déjà incapable de se libérer d'elle. Comment cet amour conditionnel continuerait-il ? Voulez-vous connaître le suite de leur histoire

Chapitre 1 La mariée remplaçante

C'était une nuit d'automne et le ciel nocturne était couvert, ne laissant s'infiltrer que quelques lueurs troubles du clair de lune.

Hôtel Hyatt, meilleur hôtel de luxe six étoiles de la ville, était bondé même à cette heure tardive, car Brian Clark, l'homme d'affaires de renommée mondiale, avait réservé tout l'hôtel pour son mariage.

À ce moment-là, Brian trinquait et discutait avec quelques convives dans un salon doré. Tenant une cigarette entre les fins doigts, il laissait échapper de la fumée qui l'enveloppait d'une aura mystérieuse.

« Monsieur Clark, nous avons passé une soirée très agréable, mais il commence à faire tard maintenant, vous n'allez pas nous présenter la mariée ? », s'est exclamé un convive trapu, il n'était pas grand pourtant il parlait assez fort.

« Monsieur Clark, j'ai entendu dire que cette Arlene Woodsen est très mondaine et qu'elle mène une vie assez libre avant votre mariage. Je dis ça, je dis rien, mais ne pensez-vous pas qu'elle ne vous mérite pas ? », a poursuivi un autre convive.

Ils n'étaient pas les seuls à avoir des réticences sur cette union. Toutefois, puisque Brian était lui-même prêt à conclure leur alliance, les autres ne pouvaient qu'exprimer leurs avis sous le prétexte d'ivresse.

Le verre relevé, Brian a bu calmement une gorgée.

« Clayton Woodsen me doit énormément d'argent et il se croit pouvoir me rembourser en m'envoyant sa précieuse fille, je vais lui faire comprendre que ce ne sera pas le cas », a déclaré Brian d'un ton neutre.

« Monsieur Clark, pardonnez-moi pour être trop curieux, mais franchement, Arlene Woodsen ne vaut pas autant, n'êtes-vous pas d'accord ? » C'était Jaime Turner, le bras droit de Brian Clark, qui est intervenu.

Brian arborait toujours son expression de marbre habituelle. Tirant une bouffée de sa cigarette, il a dit : « Garde prudemment un œil sur Clayton Woodsen. Je vais faire de sa vie un véritable enfer ! »

« Monsieur Clark, allez-vous faire de la soirée un enfer pour votre jeune mariée ? » Celui qui a posé cette question avait un sourire espiègle sur son visage. « Ou bien... avez-vous préparé quelque chose de spécial ? » Il n'avait jamais rencontré la fille bien-aimée de la famille Woodsen, mais il en avait beaucoup entendu parler, surtout de sa beauté.

« En effet, moi je ne l'ai pas rencontrée, mais sa réputation de "Hélène de nous jour" la précède, les jeunes se disputent même pour une chance de sortir avec elle. »

Les convives assis autour de la table participaient activement à la conversation et parlaient de la mariée.

Cependant, une faisait l'exception en arborant une expression amère sur le visage. Elle détestait visiblement le fait que la mariée a eu l'attention de tout le monde sans même s'être présentée.

« Vous allez vraiment parler d'elle pour le reste de la soirée ? », a-t-elle finalement lâché quand elle n'en pouvait plus.

« Hé les gars ! Du calme ! Au temps pour moi, Anna », s'est excusé l'un d'entre eux. C'était évident qu'Anna, qui était aux côtés de Brian depuis toujours, n'appréciait pas leurs bavardages.

Ils ont été proches, mais jamais intimes. Elle avait rêvé épouser Brian pour devenir un jour Mme Clark, et là cette possibilité lui a été réduite en cendres par une femme nommée Arlene Woodsen. Selon Anna, Arlene ne méritait pas du tout Brian.

« Es-tu fâchée ? » Brian a éteint sa cigarette et levé les yeux vers elle. Bien que très subtil, un léger sourire est apparu sur ses lèvres.

« Brian. » Anna l'a appelé par son prénom avec timidité, mais elle n'a rien dit d'autre. Elle connaissait sa place. Peu importe à quel point elle était proche de lui, elle ne pouvait pas faire un drame devant tout le monde.

« Monsieur Clark, si vous nous présentiez la mariée avant que la soirée ne termine ? », a suggéré un convive, dont la proposition a été ensuite appuyée par les autres.

Brian a levé gracieusement son verre et a descendu le contenu d'un seul trait. En reposant le verre, il a fait un signe d'approbation.

Pendant ce temps, Ayla, attendait l'appel du sort dans une suite présidentielle de l'hôtel Hyatt. Elle portait une fantastique robe de mariée sur mesure et un maquillage délicat. C'était le jour de son mariage, mais aucun membre de sa famille n'était présent. Elle avait signé son nom dans un morceau de papier et allait ainsi perdre toute sa vie.

Malgré sa réticence, pour le bien de sa famille, elle a remplacé sa sœur Arlene pour devenir l'épouse du démon notoire qui s'appelait Brian Clark.

Elle était agitée et bouleversée, ne sachant pas ce que le destin lui avait réservé. Elle avait vingt-deux ans et sa vie ne faisait que commencer. Mais là, elle a dû épouser un homme âgé de six ans de plus qu'elle. La pièce était bien éclairée, mais elle avait l'impression de se plonger dans les ténèbres.

Elle était terrifiée, mais n'avait pas d'autre choix.

Elle n'avait rien mangé depuis la veille et là elle se sentait très étourdie. Il n'y avait rien de comestible dans la chambre à part les vins sur la table basse. Elle n'avait jamais bu de sa vie, elle était une bonne élève à l'école et une fille obéissante chez elle.

Elle savait que dès l'instant où elle avait accepté de devenir la mariée remplaçante, sa vie ne serait jamais la même qu'avant. Elle n'espérait que le futur ne la traiterait pas avec autant de brutalité.

Son estomac a grondé. Elle ne pouvait plus ignorer sa faim. Elle a dû se mordre la lèvre inférieure pour rester vigilante car ce diable pourrait se présenter devant elle à tout moment.

À ce moment-là, la porte s'est ouverte et deux hommes en costumes ont fait irruption. Ils étaient costauds, Ayla s'est dit qu'ils devaient travailler pour Brian.

« Madame Clark, monsieur a demandé votre présence », a déclaré l'un d'eux d'un ton grossier, pour ne pas dire irrespectueux.

« Où est-il ? », a bégayé Ayla Woodsen en reculant comme un lapin effrayé.

Mais les deux hommes n'avaient pas envie de lui répondre. Ils l'ont relevée brutalement et l'a traînée jusqu'au salon où se trouvaient Brian et les invités.

Elle a lutté pour se libérer, mais en vain.

« Lâchez-moi ! » Avant qu'Ayla ne puisse reprendre son esprit, les deux hommes de Brian ont lâché prise, ce qui l'a fait tomber sur le sol. Elle s'est fait mal bien que le sol soit recouvert de tapis.

« Arlene Woodsen, lève les yeux ! » Brian a parlé d'un ton plat et détaché.

Arlene ! Arlene Woodsen. Oui. Elle était désormais Arlene Woodsen. Ayla Woodsen n'existerait plus.

Mais elle n'a pas osé lever les yeux. S'ils la reconnaissaient, elle mourrait sur le champ !

Continuer

Inspirés de vos vus

Chapitres
Lire maintenant
Télécharger le livre