Login to Kifflire
icon 0
icon Recharger
rightIcon
icon Historique
rightIcon
icon Déconnexion
rightIcon
icon Télécharger l'appli
rightIcon
Raviver l'amour avec le père de mes triplés

Raviver l'amour avec le père de mes triplés

Alfons Breen

4.5
avis
457.1K
Vues
224
Chapitres

Deux ans après son mariage, Ximena a perdu connaissance dans une mare de son propre sang lors d'un accouchement difficile. Elle a oublié que Ramon, son ex-mari, se mariait ce jour-là avec une autre femme. « Divorçons, mais le bébé reste avec moi. » Les mots qu'il avait prononcés avant que leur divorce ne soit prononcé étaient encore dans sa tête. Il n'était jamais là pour elle, mais il voulait la garde complète de leur enfant. Ximena préférait mourir plutôt que de voir son enfant prendre quelqu'un d'autre pour mère. Finalement, la nouvelle a répandu, selon laquelle elle est décédée sur la table d'opération, avec deux bébés dans le ventre. Mais ce n'était pas la fin pour elle... Des années plus tard, le destin les a fait se rencontrer à nouveau. Cette fois, Ramon a changé. Il voulait la posséder alors qu'elle était déjà mère de deux enfants. Lorsqu'il a appris qu'elle allait se marier, il est entré en trombe dans la salle et a provoqué une scène. « Ramon, je suis déjà morte une fois, alors ça ne me dérange pas de mourir à nouveau. Mais cette fois, je veux que nous mourions ensemble ! », a-t-elle crié en le regardant avec de la douleur dans les yeux. Ximena pensait que Ramon ne l'aimait pas et était heureuse qu'elle sorte enfin de sa vie. Mais ce qu'elle ne savait pas, c'est qu'à l'époque où elle avait feint sa mort, Ramon avait le cœur brisé en apprenant la nouvelle. Pendant longtemps, il a pleuré seul à cause de la douleur et de l'agonie. Il a toujours souhaité pouvoir revenir en arrière et revoir son visage. Les drames qui ont suivi sont devenus trop importants pour Ximena. Sa vie était pleine de rebondissements. Bientôt, elle est confrontée à un dilemme, retourner avec son ex-mari ou poursuivre sa vie actuelle. Que choisira-t-elle ?

Protagoniste

: Ximena Griffin et Ramon Mitchell

Chapitre 1 Personne ne se préoccupait de sa vie

Ximena Griffin ne savait pas combien de fois elle avait composé le numéro de Ramon Mitchell au cours de l'heure écoulée, mais toutes ses tentatives étaient vaines.

Elle venait d'accoucher de leur bébé. Comment pouvait-il être aussi insensible ?

La couverture blanche de l'hôpital se froissait dans ses mains, sa vision devenant floue. Elle s'est mordu la lèvre inférieure avec tant d'exaspération que du sang s'est mis à jaillir. Elle entendait faiblement quelqu'un du dehors demander au médecin de garder le bébé en vie. À ce moment-là, elle s'est souvenue qu'aujourd'hui, Ramon se mariait avec une autre femme.

Elle savait qu'il ne voulait garder que le bébé, pas elle.

Il avait déjà un nom pour le bébé et avait même trouvé une autre femme pour devenir la mère de leur enfant.

Comme c'était ridicule !

Luttant contre les larmes et la douleur atroce dans tout son corps, Ximena a serré fermement son bébé dans les bras.

Soudain, la porte de la salle d'accouchement s'est ouverte de l'extérieur. Plusieurs personnes sont entrées, dont Melanie Griffin.

Le visage de Ximena s'est vidé de ses couleurs. Elle a serré le bébé contre elle en lançant des regards noirs aux personnes qui se trouvaient en face d'elle.

La regardant avec dédain, Melanie a dit d'un ton sévère : « Donne-moi le bébé, Ximena. Tu dois cela à ma sœur. S'il arrive quoi que ce soit au bébé, Ramon te tuera. »

« Je n'ai rien fait à Lyla ! », a rétorqué fermement Ximena.

Sans se laisser déconcerter, Melanie a ricané : « Cela n'a plus d'importance. Si Ramon croit que c'est ta faute, alors c'est ta faute ! Donne-moi le bébé. Il permettra à Lyla d'entrer dans la famille Mitchell et de devenir la femme de Ramon. Ma famille en sera ravie. Quant à toi, tu seras enfermée en prison pour ce que tu lui as fait ! »

« Non ! Je ne suis pas responsable de ce qui lui est arrivé ! Tu ne peux pas prendre mon bébé ! », a refusé catégoriquement Ximena.

Elle était innocente ! Pourquoi Ramon avait-il cru à ces bêtises et voudrait-il la punir de la sorte ?

C'était une injustice ! Elle avait porté le bébé dans son ventre pendant neuf mois et l'aimait du fond du cœur. Elle ne laisserait jamais personne le lui enlever.

Les mains tremblantes, Ximena a pris son téléphone et a composé le numéro de Ramon plusieurs fois, mais personne n'a répondu. Finalement, Ramon a éteint son téléphone.

Melanie a raillé : « Tu crois vraiment que Ramon va répondre ? Arrête tes illusions. Tu n'es rien de plus qu'un outil pour lui. Maintenant que tu as accouché, tu es devenue inutile. Ramon a divorcé. Il te déteste au point de préférer épouser Lyla alors qu'elle est encore dans un état végétatif plutôt que d'être avec toi. Ouvre les yeux, Ximena. Ramon ne t'a jamais aimée. »

Ximena avait l'impression que son cœur se brisait en morceaux en entendant les paroles de Melanie. Elle n'arrivait pas à croire que Ramon puisse être aussi cruel. Leurs deux années de mariage ne représentaient rien pour lui, et elle n'était rien d'autre qu'un tremplin pour que Lyla puisse se marier dans la famille Mitchell !

Soudain, une douleur aiguë s'est répandue dans son bas-ventre. Ximena a gémi d'horreur et de stupeur. Elle avait l'impression que tout son corps était en train de se déchirer. Puis, elle a senti le sang couler dans ses cuisses, le long de ses jambes et sur le sol blanc. Elle avait du mal à respirer, comme si elle allait s'évanouir.

Affolée, l'infirmière a crié : « Elle fait une hémorragie ! »

Melanie a juste regardé Ximena s'effondrer lentement sur le sol et a exigé : « Pourquoi restez-vous plantés là ? Allez chercher le bébé ! Faites vite, sinon vous le regretterez tous ! »

Le bébé qui se trouvait dans les bras de sa mère a été arraché avec force.

Ximena s'est évanouie et est tombée au sol, le sang se répandant autour d'elle, mais aucune des personnes qui avaient fait irruption ne semblait s'en soucier.

Informée de l'état de Ximena, l'équipe chirurgicale de l'hôpital s'est empressée de rédiger un formulaire de consentement pour l'opérer, mais personne n'a voulu le signer.

Tout le monde était au courant que Ramon n'aimait pas Ximena. Elle et son bébé n'étaient qu'un pion pour aider Lyla Griffin, bien-aimée de Ramon, à se marier dans la famille Mitchell.

Personne ne se préoccupait de la vie de Ximena puisque Ramon en avait fini avec elle. Pour eux, sa mort serait un bien meilleur résultat.

Peu après que Ximena avait été emmenée aux urgences, le médecin est sorti et a annoncé, dépité, qu'elle avait fait un arrêt cardiaque. Sans paraître étonnée, Melanie est immédiatement repartie avec le bébé.

Les lumières vives du couloir ont fait ressortir la rougeur du sang de Ximena sur le sol.

Sur le côté se trouvait le formulaire de consentement négligé, maculé de taches de sang.

Cependant, dès que Melanie et les autres sont partis, l'infirmière s'est précipitée à l'extérieur de la salle d'urgence et a rapporté au médecin : « Nous avons un problème, docteur ! La patiente... Il y a deux autres bébés dans son ventre... »

Quatre ans après ce jour fatidique, un adorable petit garçon était assis en silence dans sa chambre de la villa de la famille Griffin.

Le garçon avait des yeux profonds et une expression froide, lui donnant l'air d'être plus mature que son âge. Tout sur son visage semblait parfait, à l'exception de la petite marque de gifle sur sa joue.

La porte s'est soudainement ouverte de l'extérieur, dévoilant Melanie dans sa robe haute couture rouge et ses talons aiguilles.

Son maquillage sophistiqué ne cachait pas son irritation quand elle a constaté que le garçon n'était pas encore habillé pour l'événement. « Les invités sont là, Neil. Mets tes vêtements maintenant et viens avec moi. »

« Je refuse de sortir », a répondu froidement Neil Mitchell.

Melanie s'est renfrognée en marchant d'un pas rageur vers le garçon. « Je t'ai dit de mettre tes vêtements de soirée maintenant ! »

« Je ne veux pas ! » Neil lui a fait face, sa joue tuméfiée en évidence.

Melanie bouillonnait. Ses yeux flamboyants se sont arrêtés sur le château en Lego que Neil avait construit, et elle l'a fait tomber avec sa main dans un grand fracas.

Neil a regardé, incrédule, le château se briser sur le sol, et les larmes lui sont montées aux yeux. En les essuyant, il a crié : « Tante Melanie ! J'ai passé toute la nuit à le construire. Pourquoi l'as-tu fait tomber ? »

Entendre le mot « tante » a agacé encore plus Melanie. C'était un rappel constant qu'elle avait obtenu tout ce qu'elle avait maintenant grâce à Neil.

Le regard froid, elle a dit : « C'est ce qui t'arrive quand tu es têtu. Maintenant, descends. »

« Je te déteste ! », a sifflé Neil, en ramassant les vêtements de cérémonie qui se trouvaient sur le sol et en les lançant en direction de Melanie.

Celle-ci lui a immédiatement saisi le poignet et l'a regardé droit dans les yeux. « Écoute, Neil. Tu aurais été abandonné à l'orphelinat si je n'avais pas été là. Alors, je me moque que tu me détestes, mais tu dois te retenir jusqu'à la fin de la fête et jusqu'à ce que tous les invités soient partis. Sinon, je t'enverrai à l'orphelinat ! »

C'était la première fois en quatre ans que Ramon avait organisé une grande fête d'anniversaire pour Neil.

Mais pour Melanie, c'était une occasion unique de se rapprocher de Ramon après tant d'années. Elle ne laisserait jamais ce garçon obstiné gâcher son avenir.

« Si tu ne veux pas descendre, reste ici pour toujours et ne sors jamais ! » Melanie est sortie en trombe de la chambre et a verrouillé la porte de l'extérieur.

La peur a immédiatement recouvert le visage de Neil. La dernière fois qu'il avait été enfermé, il était tellement terrifié, car tout était sombre et effrayant, et il n'avait que des souris pour lui tenir compagnie. Cela l'avait tellement traumatisé qu'il avait contracté une phobie de la solitude et de l'obscurité.

Le pauvre garçon a couru vers la porte fermée et l'a frappée de ses petites mains, en pleurant et en suppliant : « Tante Melanie, je suis désolé ! S'il te plaît, ouvre la porte ! Je ne veux pas rester seul ! J'ai peur ! Je promets d'être sage ! Tante, je t'en supplie ! »

Continuer

Inspirés de vos vus

Chapitres
Lire maintenant
Télécharger le livre